I wanted to share

I wanted to share a tough experience to warn others on the possible nefarious consequences of this medication.

Above my personal story, it’s something that should be widely shared and known. This story is what can happen with unsafe contraceptive pills prescribed to young girls to cure acne or hirsutism. It’s absolutely not against contraceptive pills in general. It’s the case of oestrogen contraceptive declared unsafe in France since 2013 while prescribed in other parts of the world. It’s also to alert doctors and A&Es to avoid to mis-diagnose as the consequences can be fatal. I wish my daughter had never been prescribed these, for the three dots on her face. Even banned in France, they can still be ordered online without even a prescription.

It all started with an extreme sickness. My daughter had severe migraine, constant vomiting for few days, followed by pain in her neck I easily attributed to a wrong pillow position as she spent 5 days in bed, not eating anything, making sure she was kept hydrated. Of course the first alarm these days make you think of COVID19. We ordered a test online. As she is a young adult, she has her own mind. Although part of the mind reasoning had gone away. After long resistance to open the box, we did the test. I rushed to send it to the mail. Apparently we hadn’t scan it properly, so no news. Progressively she was able to come out of the bed. It happens that at that period I was terribly busy. Of course, I was reluctant to get too close to her. She showed few signs of incoherence. In our family if you have trouble to make your Apple devices work, these are really bad signs…. She couldn’t work out her laptop or iPhone.

Still she would refuse to go see the GP. She was tough at eating. We survived until her sister who is a brilliant third year student in food science came to visit. She noticed her eyes were not normal, they were not stable. From the neck stiffness, and other symptoms, she diagnosed a rupture of aneurysm. Checking on the NHS website it did look like it. Eventually, we convinced her to call again 111. Sadly they only want to talk to the patient, when they called back for the emergency appointment, she misunderstood, confusing 10 pm, the same night, with 10 am, the next morning. That took us to Saturday morning A&E. Due to COVID I was not allowed to enter the building. I had to let her go and wait in the cold in the car. It took her a whole day of waiting on an uncomfortable A&E chair with no meal. She was getting tired, they did several blood tests, COVID tests, and a scan to let her go at the end of the day with a diagnose of severe migraine and a promise to be contacted for an MRI.

Two more weeks passed, with a slight improvement. We tried everything to reduce the neck pain including a trip to her chiropractor in London, a COVID test was booked at the COVID centre in the car park on the way back. The results came negative for both of us. It was lucky as this long trip and a test in the confined car with no right to open the window was a ticket to COVID for me had she had it.

Back home, there was some improvement but still not sufficient.

Eventually I could convince her to contact the NHS to enquire about the MRI appointment and a visit to the optician to check the eye pressure was booked. An appointment for the MRI was booked for the following Monday.

I can’t thank enough the optician who was terribly alarmed after the scan of her optical nerve. She immediately contacted the A&E, did, further examination under their request, prepared a letter and sent us to the A&E.

To make it short, it’s only around midnight, while I was waiting in the car park in my car, that a CT scan with dye showed the blood clot in the her brain. That night they kept her at the hospital, starting blood thinning transfusions. Only on the following Monday was she seen by the neurologist. A Cerebral venous sinus thrombosis was officially diagnosed, after 3 scans and no MRI. Monday evening I picked her up up from the hospital. That allowed me to have a bit of rest. At least, they had admitted there was something. This is a second time, I have saved my daughter from doctors’ misdiagnosis.

She will probably have to have two injection of blood thinner per day for 6 months. The Doctor will only see her again in 3 months and we are still waiting for the ophthalmologist consultation.

The very possible cause of this, and that is why I am writing this story : a contraceptive pill given to reduce acne and Hirsutism [a condition where dark, thick hair grows in places where it doesn’t usually grow in women, such as on the face or chest]. These pills have been taken off the market in France since 2013 and still prescribed to young girls in the UK and some other countries. Endangering the life of a lovely young girl who hardly needed a pill as no way she has any exceptional acne or black hair.

The lack of knowledge of the doctors at the A&E is of a concern. They should have detected these ophtalmique signs on a girl that had rarely had headache. She needed a torough investigation.

Sadly, when we googled online, she is not an isolated case. They are stories of young girls lives put in danger, some with long term effects. My daughter’s condition could have been fatal had the clot not been spotted on time. We can only hope she has been prescribed the right medication. The long list of the side effects of the thinning injection is scary. wikipedia notes ‘The absolute risk of venous thromboembolism with EE/CPA-containing birth control pills is about 1.2 to 9.9 per 10,000 women-years.[16]

This is no way a criticism of contraceptive pills. They are many other safer pills. The issue is with this particular type of oestrogen pills and the lack of knowledge of the medical staff.

This is where you wonder why every A&E does not have a database of all possible disease for a pre-systematic diagnose.The pills are prescribed with a statistic awareness of possible blood clot. Knowing how life threatening these clots can be, there should be a serious blood test before and close monitoring during the treatment. Instead, nothing is done, waiting for the statistics to randomly take the life of healthy girls.

Another lesson from this story : get your child sign a power of attorney to allow you to act on their behalf. It’s a non sense that doctors and paramedics would not talk to parents of over sixteens.

Please let everyone around you know the risks related to these oestrogen contraceptive pills that don’t even have a high contraceptive protection. Does a bit of acne worth risking life ?

Here are few articles related to this subject :

About the Co-Cyprinodol

Cerebral venous sinus thrombosis in a young female misdiagnosed as migraine ending in a permanent vegetative state: a case report and review of the literature

STAYING POSITIVE THROUGH MY EXPERIENCE WITH CVST: MADDIE’S STORY “”I tell my story nearly two years and two brain surgeries later to remind patients to advocate for themselves when visiting the ER, especially one that is close to a university. I continue to deal with the effects and complications from delays in treatment, i…”

Going Off The Pill After 11 Years | My Birth Control Experience & Side Effects | Lucie Fink

23-year-old graduate dies from a blood clot after taking Dianette contraceptive pill

Birth Control, Blood Clots, and the Untimely Death of Alexandra Williams

The contraceptive pill is more likely to cause blood clots than the AstraZeneca Covid vaccine – what you need to know

Cerebral Venous Sinus Thrombosis: Successful Treatment of Two Patients Using the Penumbra System and Review of Endovascular Approaches

EU watchdog could force France into u-turn on co-cyprindiol

European Medicines Agency : Benefits of Diane 35 and its generics outweigh risks in certain patient groups [there is a low risk of blood clots with these medicines. The risk of blood clots in the veins with these medicines is 1.5 to 2 times higher than for combined oral contraceptives (COCs) containing levonorgestrel and may be similar to the risk with contraceptives containing gestodene, desogestrel or drospirenone.]

‘Hormonal Contraceptives and Cerebral Venous Thrombosis Risk: A Systematic Review and Meta-Analysis Dr Farnaz Amoozegar, Paul E Ronksley, Reg Sauve and Bijoy K Menon, women taking oral contraceptive pills were 7.59 times more at risk of developing cerebral venous sinus thrombosis’.

Cerebral vein &cerebral venous sinus thromboses are blood clots that form in the veins that drain the blood from the brain called the sinuses and cerebral veins. They can lead to severe headaches, confusion, and stroke-like symptoms.They may lead to bleeding into the surrounding The clots can be triggered by infections of the ear, face, or neck, by medications containing estrogen, pregnancy, or dehydration. They can also be caused by clotting disorders. Sometimes the cause is unknown.”

The most common causes for cerebral vein and cerebral venous sinus thrombosis in adults are:

 Medications that contain estrogen such as birth control pills, patch or ring and estrogen replacement therapy.

 Elevated levels of estrogen in pregnancy and post-pregnancy period.

 Certain medications, for example tamoxifen and chemotherapy drugs.

 Cancer.

 Inherited clotting disorders such as factor V Leiden, prothrombin 20210 mutation, and deficiency of protein C, S or antithrombin.

 Acquired clotting disorders such as antiphospholipid antibodies

A sudden agonising headache – it’s been described as a “thunderclap headache”, similar to a sudden hit on the head, resulting in a blinding pain unlike anything experienced before a stiff neck sickness and vomiting pain on looking at light

Violences Psychologiques, Viol, Pervers Narcissique – Divorce

Voici un message émouvant d’un jeune homme qui tente de sauver sa mère du carcan qui la tient prisonnière une vie durant. Comment l’entourage a laissé faire, regarder sans venir en aide, il ne s’agit pas d’un cas isolé. Le pervers narcissique est pernicieux et la victime se retrouve parfois meme complice de ce jeux malsain faute d’alternative.

Je reproduit ici le message en espérant pouvoir trouver une aide, un soutien, peut-être un avocat dans mon network pourra venir en aide. La personne se trouve dans la Region Alsace-Bas-Rhin.

Merci d’entendre ce cri et d’assister cette famille qui a vécu dans tant de douleurs.

Bonjour, je m’adresse à vous aujourd’hui pour obtenir des informations sur la situation de ma mère. Je vis seul avec mes parents. J’ai 20 ans et j’ai deux soeurs qui sont dans la vie active. Ma mère est mariée depuis 30 ans à mon père. Elle a vécu comme personne ne devrait avoir à vivre. Je m’explique, mon père est ce que l’on appelle un pervers narcissique. Il a fait passer à ma mère des années remplies de destruction de soi, de honte, de négligence, de non-respect, et j’en passe. Elle a vécu notamment sans sa carte bancaire, elle n’y avait pas droit et devait demander à mon père le moindre euro pour s’acheter ne serait-ce qu’un café à sa pause. (il refusait d’ailleurs). Elle ne sait pas ce que c’est de sortir se faire plaisir et ne s’achète jamais rien, elle a vécu 20 ans avec les mêmes vêtements. Le seul argent qu’elle avait c’était en vendant d’anciennes affaires sur Leboncoin dans le dos de mon père pour garder l’argent de ce qu’elle vendait. Elle utilisait cet argent pour nous acheter des vêtements à mes soeurs et à moi. Elle a vécu sans ami parce que mon père a tout fait pour l’éloigner de tout contact social. Elle n’a eu personne à qui parler. Elle a été violée plusieurs fois par lui, même si elle n’en a pas conscience. Mon père l’a toujours touché devant nous ce qui était énormément malsain, et qui m’a profondément marqué. Ca lui arrivait même de dire en plein repas, devant mes soeurs et moi que les femmes ça devait être “pris par tous les côtés, comme ça, comme ça et comme ça” (en posant sa main sur la table sur chaque face). Mon père a toujours dit à ma mère qu’il pouvait la toucher quand il veut car ils sont mariés et qu’elle est à lui, qu’elle lui appartient. Qu’une femme doit être soumise, dressée, il traitait même ma mère de “pute de luxe”. Ce sont ses mots.Mon père ne nous a jamais fait de câlin, il nous disait que les caresses étaient réservées à maman. J’ai donc toujours pris les contacts physiques avec mon père comme quelque chose de malsain. Il a déjà dit de ma soeur qu’elle a des gros seins en poursuivant en disant “mais c’est ma fille hein je regarde pas”. Je l’ai également vu plusieurs fois regardé ma petite amie et me dire en plein repas que c’était “la plus bonne” de mes copines. J’ai vécu en prenant les relations sexuelles comme une chose qu’on force à faire aux femmes, j’ai vécu dans mon enfance en croyant que les femmes étaient en dessous des hommes et soumises. Et à côté de ça j’ai également été tourmenté par de nombreux cauchemars, représentant mon père qui me viole, ou qui me poursuit avec un couteau pour me tuer. Tel est l’impact psychologique qu’il a eu sur moi.Mon père nous a éduqué à l’ancienne génération, à coup de cuillère en bois, de fessés, et j’en passe. Ma soeur avait porté plainte contre lui mais l’affaire n’a finalement rien donné. Ma mère a voulu le quitter de nombreuses fois, elle faisait son sac et était prête à quitter la maison mais mon père s’empressait de fermer la porte à clé pour l’empêcher de partir. Ma mère allait alors soit dans la salle de bain en fermant à clé pour vider la boite à pharmacie et se taper la tête, soit elle allait sur le balcon pour sauter. Pour vous dire, ma mère a déjà couru dans ma chambre pour ouvrir ma fenêtre et passée une jambe au-dessus du vide. Mes soeurs et moi tentant de la retenir.Mon père a travaillé de nombreuses années en intérim ce qui l’empêchait de souscrire des prêts. Il les faisait donc passer au nom de ma mère, en ne s’acquittant pas des mensualités. En conséquence de quoi, à l’heure actuelle ils ont toujours 20 000 euros de dettes de prêt bancaire au nom de ma mère et elle est interdit bancaire, fichée à la banque de France à cause de lui. Ma mère s’est vu diagnostiquée un second cancer il y a quelques mois et se bat avec la chimiothérapie et la radiothérapie. Mon père a même trouvé moyen de lui dire que c’était sa faute si elle en avait un deuxième car elle ne l’écoutait pas, qu’elle ne mangeait pas suffisamment. Il lui dit aussi qu’elle est maigre, plus aussi belle qu’avant, qu’elle a la peau qui tombe et qu’il y a plus belle qu’elle. Mon père à cause d’un accident de travail qu’il a subit par la faute de son entreprise (chute de toiture à travers un trou non balisé) va gagner des indemnités et gagner beaucoup d’argent. L’affaire arrivant bientôt à son terme, mon père veut divorcer pour “profiter de sa liberté, aller en discothèque, sortir avec ses amis, s’acheter une voiture de sport” et ainsi profiter tout seul de cet argent en laissant ma mère avec les dettes et la jetant égoïstement pour une somme d’argent qu’il veut garder pour lui. En apprenant cette nouvelle, ma soeur l’a appelé pour lui révéler un secret qu’elle et mon autre soeur garde depuis leur enfance. Elle a confié à ma mère que mon père l’avait trompé il y a plus d’une vingtaine d’année auparavant. Elle a expliqué que lorsque mon père les emmenait au parc, il parlait toujours avec la même dame et mes soeurs jouaient avec son fils. Ils allaient ensuite tous ensemble chez la dame et mon père leur disait de jouer tous les trois au salon pendant que mon père faisait son affaire dans la chambre. Mes soeurs ont été traumatisées par ça et s’en souviennent encore aujourd’hui, 20 ans après, moi je n’étais pas encore né. Actuellement cela fait plusieurs mois que mon père a décidé de changer ses mots de passe de boite mail, d’ordinateur, de téléphone etc. Nous supposons donc qu’il a une maitresse à nouveau. Et se vante en disant à ma mère que l’adultère n’est plus une faute recevable dans un divorce. Hier, 15 janvier, il est d’ailleurs parti à 12h et n’est toujours pas rentré, il n’a pas dormi à la maison. Ils n’ont pas encore entamé les démarches pour le divorce, mon père a dit à ma mère qu’il voulait une séparation d’un mois pour voir s’il voulait ou pas rester avec elle. J’ai enfin réussi à faire ouvrir les yeux à ma mère en plus de toutes les choses qu’elle a compris et appris ces derniers temps. Elle va donc divorcer, elle voudrait le faire à l’amiable pour ne pas qu’il lui rende la vie impossible et que tout soit régler rapidement. Ma principale question étant : Existe-t-il une loi ou un moyen qui dénonce ces comportements, ces violences psychologiques, morales, cette emprise malsaine et controlée, ces relations sexuelles non-consenties (malgré qu’il n’y ait que le témoignage de ma mère, mes soeurs et moi et de certains membres proches de la famille pour le prouver) Tout cela étant une infime partie de son histoire, Merci à ceux qui répondront à cet appel à l’aide, Prenez soin de vous.

On a jugé Jacqueline Sauvage coupable du meurtre du mari qui l’opprimé toute une vie.

Alors qu’elle autre choix pour cette épouse qui a subi son pervers narcissique pour survivre et pour le bien de ses enfants. Elle a travaillé pour un maigre salaire. Il l’a endetté. Il va toucher des indemnités suite à un accident de travail. Il veut abandonner la pauvre dame avec ses dettes ayant trouvé une nouvelle victime.

Comment peut-on aider cette famille et ce dire à ce jeune homme que la société ne laissera pas tomber sa mère.

Vous pouvez me contacter pour les aides et soutien, à commencer par un avocat qui accepte de prendre le dossier.

Epidémie de Divorces en Temps de COVID

En parallèle à la pandémie du COVID nous assistons à une épidémie qui saigne durement les familles, c’est l’explosion du nombre des séparations et demandes en divorce.

Face au désarroi de ces familles et le peu de soutien disponible, j’ai décidé de mettre à disposition des resources pouvant aider à dénouer les interrogations qui sont souvent posées.

L’ensemble de ces resources peuvent être consultées gratuitement sur ces Pearltrees. Ma démarche n’est motivée par aucune considération économique. Je ne réclame aucune contrepartie financière. le divorce et le droit de la famille sont éloignés de mes compétences juridiques. Je rappelle que je ne suis pas avocat. Simplement, je constate, comme je l’ai deja fait auparavant, que le système juridique français est dans un état de pauvreté avancé. Je constate que les justiciables sont maltraités et trop souvent mal représentés, que le déséquilibre des droits en fonction du poids économique est scandaleux. A coté des avocats qui font un travail remarquable pour assister et représenter leurs clients, d’autres prennent le dossier pour percevoir une provision et s’en vont vers des renvois successifs qui engorgent les tribunaux et portent atteinte aux droits des justiciables. Si l’avocat est ‘Maitre de son agenda’ comme clament certains, le justiciable a aussi une vie à gérer.

Au-dessus de tout, ces divorces heurtent des enfants innocents. plus le divorce perdure, plus il devient conflictuel, un fonds de commerce juteux certes, mais ce sont des familles meurtries. Je pense à ces enfants du divorce heurtés à tout jamais car de voir ses parents batailler, c’est voir les deux piliers de son existence s’ébranler. Un enfant lâché par un parent vindictive, c’est un enfant qui permet confiance, c’est un enfant qui ne sait pas expliquer l’abandon d’un père ou d’une mère, c’est un enfant qui culpabilise ou qui rejette la responsabilité sur l’autre parent. Cet enfant ce sent indigne d’être aimé. Il recherchera l’amour partout où il le trouvera ou alors il aura tendance à aller plus vers des personnes plus âgées mais il ne pourra plus faire confiance aux autres.

Les victimes du divorce sont bien plus étendus que le couple, les enfants, les parents, la société toute entière subit les méfaits des divorces litigieux. Alors je voudrais dire à tous ces avocats qui encouragent ou qui laissent leurs clients mentir, agresser ou être infidèle à cet époux qu’ils ont un jour aimé, à qui un jour ils ont preté serment d’amour et fidélité, profiter du malheur des autres est une activité bien honteuse. L’image qui me vient à l’esprit est celle des vautours ou chacals qui se servent sur cette carcasse abandonnée.

J’ai été récemment tout particulièrement choquée par deux cas de mères avec des jeunes enfants qui avaient été conseillées de mettre en vente la maison familiale avant le divorce, avant même qu’une pension alimentaire n’ait été fixée pour assurer leur subsistance. Ces mères sans revenus allaient se retrouver à la rue, en plein COVID. Qui les logerait ? Eest-ce que les services sociaux ont réellement les moyens de les accueillir? Où est le devoir de conseil dans tout ça ? Faut-il bâcler un dossier sous pretexte qu’il s’agit d’un dossier d’AJ (Aide Juridictionnelle) ?

Pour exercer sa profession, tout avocat doit prêter serment devant la Cour d’appel de son Barreau. Au cours de cette cérémonie, il s’engage à respecter les principes essentiels de la profession.

« Je jure, comme avocat, d’exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité ».

Le divorce, lorsqu’il est conflictuel, c’est comme pour un accident grave. Cela met des années à guérir et, entre ses désirs et réalités, homme ou femmes on y laisse des milliers d’euros en honoraires surtout quand l’avocat fait un travail bâclé … + Devoir à l’Ex ou Recevoir de l’Ex des dizaines de milliers d’euros si devoir de secours durant 24 à 36 mois et 60 mois si appel + le montant de prestation compensatoire +  la perte sur le domicile + les frais d’agence immobilière + les taxes + que vivre en solo est bien plus onéreux qu’en cohabitation + etc.
et quand il est à l’Amiable, il faut savoir l’habituel (argus) des montants de pensions et de prestation compensatoire pour ne pas avoir de regrets par la suite.

https://www.divorcefrance.fr/

Par ailleurs, il n’est pas difficile d’imaginer le peu d’égard qui est géneralement porté aux données personnelles des clients lors d’une procedure de divorce. Le divorce appelle à ressortir toutes les informations comptables, familiales, financières, professionnelles, toute une vie. Ces données sont bien trop souvent partagées par simple email entre avocats, clients, notaires, huissiers, experts…. Sans même que l’on prenne le soin de chiffrer les transmissions. Des données parfois confiées à des tiers sans aucune verification et ce malgré les obligations imposées par la Réglementation sur la protection des données personnelles tel l’article 32 du RGPD que les auxiliaires de justice ne sauraient ignorer. Ces pratiques et ce manque de respect pour le secret professionnel qui s’impose est choquant d’autant plus que la pandémie a vu le nombre des attaques informatiques et ransomware sensiblement augmenté. Un sujet très important par trop ignoré même si le Conseil National des Barreaux a produit un excellent document détaillant les obligations des professionnels du droit.

Lire également : Le role du juge familial dans la sauvegarde des droits de l’enfant

Le role du juge familial dans la sauvegarde des droits de l’enfant

DSC04570

Il y a quelques années, j’ai rédigé un poste sur l’abus de droit dans les divorces internationaux et la Convention de Bruxelles 2 sur le choix de la juridiction compétente.

Avec la mobilité accrue des travailleurs, on assiste a une recrudescence de divorces et de separations d’entre des couples éloignés de leurs pays d’origine. Se pose alors la question de la juridiction compétente pour statuer sur le divorce. On sait que le nombre des divorces est en constante augmentation. Que la séparation est devenue une quasi fatalité et non plus une calamité. Il est sans conteste que les premieres victimes d’une séparation sont les enfants du couple dont la préservation des intérêts doit guider en premier lieu les parties intervenantes.

Pour qu’un divorce se déroule le plus paisiblement possible, le mode d’initiation de la procédure joue un role primordial.
Je voudrais revenir ici sur ces divorces ‘Bruxelles 2’ comportant des éléments d’extranéité.

Quelques données sur l’état de la situation :

Parmi ces couples européens ou mixtes qui quittent leur pays d’origine pour s’installer a l’étranger, c’est le plus souvent l’épouse qui fera le sacrifice de sa carrière. La réalité économique est indéniable, les femmes perçoivent un salaire de 20% en moyenne inférieur a celui des hommes. Lorsque l’époux peut avoir une promotion professionnelle en s’expatriant, c’est l’épouse qui suit son mari qui en paye le prix en interrompant sa carrière. La vie a l’étranger souvent sous-entend être coupée de son réseau, ca peut être le réseau professionnel mais notamment les soutiens familiaux, l’apprentissage d’une langue nouvelle, l’adaptation au pays d’accueil. L’epouse qui s’expatrie au soutien de la carrière de son mari ne bénéficie aujourd’hui d’aucune reconnaissance.
Bien pire, non seulement il n’y a aucune reconnaissance, aucune compensation ni garantie de retraite, il y a le grand risque de devenir victime du ‘forum shopping’.

Qu’est-ce donc que le ‘Forum Shopping’ ? une nouvelle forme de shopping thérapie pour épouse délaissée? eh bien non. Le forum shopping est un procédé a mon sens odieux, qui consiste a abuser de la loi dans le but de nuire aux intérêts de la partie la plus démunie.

Lisez cette avocate, Charlotte Butruille-Cardew, qui se dit pourtant une adepte du divorce ‘collaborative’. The Myth of the Kept Woman’.
Inviter et encourager un client a prendre le premier Eurostar pour se rendre a Paris pour déposer une requête en Divorce, laissant femme et enfants en Grande Bretagne afin de bénéficier des conditions financières de separation plus avantageuses, est-ce vraiment très ‘collaborative’ ?! Quel époux, ainsi trahi, poignardé dans le dos, ne réagirait pas violemment? La réalité est que ces avocats cherchent a mettre a genoux la partie adverse, pour n’avoir d’autre choix que d’accepter les conditions qu’ils lui imposeront.

Un divorce mal engagé, sous les hospices d’attaques agressifs, aura beaucoup de mal a s’achever ‘collaborativement’. Les premiers victimes encore une fois seront les enfants, arrachés, au milieu d’un terrain de bataille, d’un conflict qui devrait a tout prix être apaisé.

Que signifie concrètement le forum shopping pour l’époux qui devra se défendre devant une juridiction ou il ne reside pas?

Tout d’abord, un éloignement géographique. Des couts de déplacement – couts qui font d’ailleurs partie de la stratégie d’attaque qui consiste a drainer les maigres resources de l’adversaire en multipliant les procédures, les attaques infondées et les communications de pieces qui permettront de noyer le poisson et alourdir la procédure.

Ensuite, force est de constater que beaucoup d’avocats refuseront de prendre en charge la défense d’un cas sans rencontrer au préalable leur client. Dans l’hypothèse meme ou ils accepteraient, la relation de confiance client-conseil ne sera jamais la meme a distance.

Ajouter a cela les couts supplémentaires notamment traduction des documents.
Les risques imposés : transferts de documents par mails insecurisés.

Mais l’injustice fondamentale réside dans le déséquilibre créé par l’application d’un droit étranger a une situation réelle. Je m’explique, chaque pays a son système socio-économique créant une balance générale entre les droits, protections et besoins des citoyens de ce pays. A titre d’exemple, si la France a des structures pour accueillir les enfants pendant les vacances scolaires, ce n’est pas le cas de beaucoup d’autres pays européens. la premiere conséquence est que l’employabilite des meres devient plus difficile. Pareille pour les aides aux mères célibataires, les creches, les transports en communs facilitant l’independence des enfants, etc…

Si en France une grande majorité des mères travaillent, en Allemagne du Nord une mères de jeune enfant qui ne se consacrerait pas a l’education de ses enfants est très critiquee et porte le nom de “Rabenmutter’ ou mauvaise mere. Dans le Sud de l’Angleterre, la plupart des écoles finissent les cours vers 15 heures et les mères sont supposées conduire pour chercher leurs enfants, faute de transports en communs. S’il existe des ‘after school clubs’ pour les enfants apres l’école, ces clubs généralement s’interrompent durant les vacances scolaires, une ou deux semaines toutes les six semaines. Cela accentue la dependence des mères et rend l’emploi salarié plus difficile.

Revenons a notre preoccupation d’origine, le bien etre et la sauvegarde des enfants du divorce. S’il est evident que les premiers victimes d’un divorce agressif sont les enfants, qu’il est, je l’espère, tout aussi evident a quel point le forum shopping peut exacerber les conflits, qui peut preserver les droits de ces enfants?

C’est incontestablement au juge qu’il appartient de sanctionner l’époux qui abuse du droit en s’dressant a une juridiction étrangère dans le but exclusif de porter atteinte aux droits de l’autre époux.

De la meme maniere, les magistrats devraient etre intransigeants a l’égard des époux qui dissimulent ou maquillent leurs situations financières. Pire encore, les parents qui abandonnent leurs responsabilité parentale. Voici ce qu’en dit Me Catherine Bourgues-Hadif, Avocate specialisée en droit collaborative : “Autant il y a des hommes qui malgré une séparation continue d’être des pères pour leurs enfants, quelque soit le mode de résidence de l’enfant. Autant il y a aussi des hommes qui au moment de la séparation, oublient ce qu’être père…” C’était en reaction a cet article intitule “Un quart des jeunes adultes de parents séparés ne voient plus leur père”.

Un quart des hommes abandonnent leurs enfants. C’est un bien trop grand nombre d’enfants blessés par un abandon d’un des piliers de leur personnalité, un pilier de leur éducation car on ne sait que trop bien aujourd’hui a quel point les deux parents jouent un role dans l’education d’un enfant. Etre mere seule n’est pas un exercice aisé. Combattre une bataille juridique a distance avec les incertitudes et les couts engendrés, tout ceci est une injusice encore trop souvent subie par des épouses qui ont sacrifié leur carrière professionnelle pour soutenir celle de leur époux.

Selon l’agence EurostatSi le nombre de mariages diminue et que le nombre de divorces est en augmentation en Europe, de plus en plus d’enfants naissent hors mariage. Les mariages mixtes sont également devenus fréquents: pour ces dernières années, des données sont également disponibles sur les mariages et divorces entre personnes de nationalité et de pays de naissance différents.” il y a eu 2.2 million marriages et 946.000 divorces en 2015. Le taux de mariage de 7.8 pour 1 000 personnes en 1965 a diminué de 4.3 en 2015. Le taux de divorce a de son coté augmenté de 0.8 pour 1 000 personnes en 1965 a 1.9 en 2015.

L’Europe ne fait plus d’enfants, l’Europe divorce ; on doit préserver le bien etre de ces enfants du divorce. Aucune loi, aucune mesure legislative, ne peut avoir l’impact que les juges peuvent avoir pour rétablir la justice. On sait malheureusement trop bien l’état de pauvreté de la Justice en France.

Likedin Pulse Publications

DSC04593If you wished to access more of my articles published under my Linkedin profile. Here are some of the publications:

A major case in Privacy v Security debate. FBI claims, based on an Judiciary Act of 1789 – ironically the year of the French Revolution- to have the right to force Apple to write a software brute forcing the Apple encryption on iPhones. The FBI required the assistance of a judge which has issued the order to give ‘reasonable assistance‘. They have carefully chosen a case involving the San Bernardino terrorist attack to request this software from Apple.

What was expected happened: An Irish privacy group, Digital Rights Irland, launched legal challenge against the Eu-US Privacy Shield agreement. The EU General Court will have to review the adequacy of the privacy protections of the agreement. Why is it important, especially from Ireland? Because many mega online US companies are based in Ireland.

As a result of privatization,  Concentrix, a private company, is acting on behalf of the HMRC to reduce the amount of tax credit paid. Under the vague suspicion of someone living with the single parent, every sometime, Concentrix send out letter, requesting a massive amount of documents : 12 months of ALL bank statements, 12 months of utility bills: gas, electricity, phone and water, 12 months of council tax, 12 month of mortgage statement or rental agreement, divorce decree. This seems to be an ongoing harassment of single parents. We can imagine the cost of print, photocopy and postage of all these documents for vulnerable single parents. Many have expressed their pain on various online forums. 

The scandal brought up by  the International Consortium of Investigative Journalism,   from over 100 media outlets in almost 80 countries around the world, revealed 11.5 million records detailed the offshore holdings of a dozen current and former world leaders, as well as businessmen, criminals, celebrities and sports stars. 2.6 terabytes of data in 11.5 million documents tracking billions of dollars over almost 40 years. The files include information on 140 politicians from 50 countries including heads of state in Saudi Arabia, Argentina, Qatar, the UAE, Ukraine, and Iraq.

In its landmark decision Google Spain SL, Google Inc. v Agencia Española de Protección de Datos, Mario Costeja González of 13th May 2014, the Court of Justice of the European Union (CJEU) holds that:

1 – A search engine processes personal data;

2 – The search engine is a controller because it determines the purposes and means of the processing;

3 – When the processing is carried out by a corporation located in the EU, the directive applies;

Data curation, accuracy and efficiency for better privacy.

Woman Leaves Bad Online Review, The Owner Finds Out And Responds” or how o take advantage of an online negative review

A court ruled in favor of a dentist claiming copyright protection on her patients’ reviews. In this case, surprisingly enough the dentist, prior to any treatment, had asked clients to sign a confidentiality agreement to benefit from a copyright over any comments made about her or her practice. The case is Lee v. Makhenevich, 1:11-cv-08665 (SDNY).

Played with Periscope and not terribly convinced it’s for everyone. Periscope is a ‘perishable’ live recording to share on its own platform or on other social media. Twitter spent $86 million to acquire Periscope. It has been rapidly expanding this year. If you are not familiar with the live-streaming app, here is a what Rhiannon William says to catch up: “Periscope is Twitter’s new live-streaming video app, not to be confused with the recently launched Meerkat, also a live-streaming app. It allows you to watch and broadcast live video from all across the globe, meaning you could switch from watching a peaceful wander across the beaches of Cornwall to a protest in Egypt.

A case of an online suicide – in French

Amy Murray, director of early childhood education at the Calgary French & International School in Canada, blogger at Miss Night’s Marbles. An exceptionally compassionate human being.  If there was more empathy at school, if school could teach our kids to share, listen and understand each other, if they could be thought that together we go much further than against each other, we would have a much better society. The bullying of playground is the cancer of our society. Kids carry on their school experiences all along their lives. A good start and a harmonious childhood is the only way of building a better society.

Welcoming Human Beings Remains a Duty

Screen Shot 2016-03-29 at 00.08.46

This is a translation of a recent post of mine on LinkedinPulse and on this blog. I had not much written in French lately.

Since the terrorist attacks, since I see in the press and elsewhere reports of the ‘jungle of Calais‘, I wonder, how did we get there? I feel we need to try to find answers because we cannot heal the disease without finding its cause.

Refugees are herded into squalid camps, a spell that we would not want for our cattle.

These desperate people come from the cradle of civilisation. From nations that fell into decline under the weight of political regimes favouring their personal interests, letting corruption and political repression reign the terror. Western powers, captivated by the black gold found their field shenanigans. The Shah of Iran, suffering from delusions of grandeur ended up being dismissed by those who held him as their puppet. Khomeini and the Islamic power rule since 1979, for over forty years of a regime that has brought this country to the Middle Ages. Iran of today is no longer the Persia, father the Cyrus Cylinder, of the original Declaration of Human Rights, kept at the British Museum. The wheel of destiny has turned.

Iraq, long supported by the West in its military attacks against Iran, became the enemy. And one day a President awakened from his sleep to the sound of a divine command ordering him to attack this country, once an ally. This man should be tried today for crimes against humanity.

I am doing a shortcut, just mentioning the Guantanamo prison, torture in the legal nomansland of the first world power.

Successive wars, torture and humiliation,  strengthened Islamist terrorist networks. On 9/11, we jumped to the next level of violence with the deadly attack of the Twin Towers in downtown New York. The response, strengthening of Western coalitions against the forces of evil in the guise of Islam. The 21st Century Religious war.

Just like a Battle Game – our governments must have been left to long to play virtual war. The arms industry rubs its hands. The major oil companies made their profits, the military could finally put their theoretical training in practice.

Honest citizens are made to believe that military attacks – based on lies now proven – had to overcome the evil by the force of good.

But the bombs, missiles, as sophisticated as they are, are not capable of the surgical destruction promised. Thousands of civilians are killed. Families disseminated, cultural heritage at large extents destroyed forever. Even  humanitarian hospitals fell under attacks. MSF medical centers were destroyed although they had shared their position. But how to avoid them? This war game is not proceeding as on the screen or on the board. It’s real blood flowing and the blood of innocent civilians. Hate is exacerbated, attacks of all kinds multiplied. A crescendo of violence whirlwind shall take all reason and humanity.

We are in a ‘State of War ‘, as likes to proclaim  the French Prime Minister, Manuel Valls. Although France is not overrun by enemy tanks. Radical Islam has hit the heart of Paris. Security measures are tightened. The state of emergency is declared, then extended for the first time under the Fifth Republic. Individual freedom gets limited. Searches and spot checks will follow. Racial profiling and Islamophobia seriously increased. Yet nothing can stop the attacks; after Paris, Mali and Brussels. On the other side of the Channel, the attack on the San Bernardino killed 41 innocent people.

The Government debated to strip French nationality to terrorists, until they realise that this would create stateless individuals no-one  would know what to do with. In the rush it is decided to limit the sanction to bi-nationals, at the risk of creating two tears of French citizens. The decision has an immediate effect  : the resignation of the Justice Minister, Christiane Taubira, who refused to play this demagogic game, in the country of Human Rights. UPDATE : Hollande drops plans to strip nationality.

But lets think, for one second, can we really believe that the menace of withdrawing French nationality would have any deterrent effect to a religious fanatic, kamikaze, ready to explode himself ? Irresponsible demagogy!

If instead, we looked at the reason behind, the motive of a French national – because they are indeed first or second generation French Citizens – to become entrapped by the enemy who kills in the name of the Islam, even though many are not even practicing muslims. In fact, all those arrested or unmasked terrorists have a common denominator:  the passage by the prison. In real life, it’s not like in the Monopoly game, prisoners don’t often get a second chance.

Because I have been fortunate to have studied Criminal Law taught by the Professor Léauté, I know from many years, what he kept warning, the danger of overpopulated prisons. It has only worsened from year to year. This problem is not confined to France – regularly condemned by the European Court of Human Rights for his conditions of detention of prisoners – the problem is unfortunately common to most Western countries. England has privatised its prisons. This is a tragedy. The BBC program, Panorama, recently revealed the violence suffered by very young prisoners, humiliated and beaten by prison guards. For far too long, engorged prisons have ceased to fill their redemption feature. It has become the place of further training in crime and regimentation of religious extremists. We cannot continue to deny the problem, pushing the dust under the carpet. The prison situation is explosive. The work of the guards has become untenable. This does not prevent our presidential candidate, Nathalie Koziko-Morizet to proclaim life sentence for terrorists, why not return to the death penalty. Lets be serious. Did she bother to ask prison guards on the difficulties of managing inmates sentenced to life?

Do not get me wrong, I don’t defend these terrorists but it is worth remembering that France was liberated by the action of a notorious terrorist, the General De Gaulle, and his network. The question is not so simple. I recommend everyone to read or reread ‘The Just Assassins‘ by Albert Camus.

The case of the brothers Coulibali is very eloquent on the motivation of some of these terrorists. These are young people from disadvantaged suburbs, delinquency, prison, cut off from everything, without being heard. Have you ever strolled in Paris with a swarthy? A very revealing experience of racial profiling. When you are systematically controlled, when you cannot find housing, nor work, except in your ghetto, you become an easy prey. Brainwashed and when there is no more hope, terrorist attack, at the cost of owns life, await them. The Coulibali brothers had produced a video with a hidden camera on the conditions of detention in prison but had not been heard.

So what should we do? First, lets stop talking ‘State of War’ and ‘State of Emergency’. No, France is not at war, as Belgium has not declared war either. State of war would mean that terrorists may seek protection of prisoners of war and applicable rules of international law in time of war. Lets start by finding ways of integrating refugees. Infiltrate Islamist circles. This is how Salah Abdeslam was arrested and not as a result of police surveillance. We now know that these terrorists were spotted by the French services, Belgian, Turkish or American. That did not stop them to act. We must accept that accumulating a mass of information is counter productive. The Passenger Name Records data base will not bring much. Any database inherently increases the risk of unauthorised access. Instead, France needs to increase its witness protection.

In the longer term, improving the education system because our youth are our only hope and because it is through the school that immigrants get integrated. We need to review the prison system. It is essential to find alternatives to imprisonment such as Community Work. These young people can no longer understand why politicians and big industry leaders never go to prison despite their wrongdoing. How many ministers were caught red-handed and still at large?

Our judicial system is on the brink of bankruptcy. A society that no longer believes in its Justice is a very sick society.

The terrorists have made us a gigantic walk-to-nose by attacking Brussels’ international airport – one of the most watched places – and the metro station close to the European Institutions, only a few meters from Molembeek. The picture of the three terrorists, walking side by side, wearing one black glove, that took a taxi to arrive at the airport, should be sufficient proof that no security system can confront determining suicide bombers ready to blow. These police measures and increased surveillance will exacerbate violence. The real terror is the fear that is created. We are losing the fundamental values ​​of freedom on which our society is based. We need not let the terrorists take away our identity.

Looking at the biography of the Ministers, some are immigrants. I wonder, how they have managed to succeed what these young terrorists have missed ? Education.

It started with a discussion on Facebook on the social origins of Madame Najat Vallaud-Belkacem, born in 1977 in Beni Chiker in Morocco, in a very modest family. Second of seven children. The family joined the father in France for family reunification. A father working in the building industry, a girl who did all duty at state schools. She did brilliant law studies and finished Science Po to be the first woman Minister of Education, at the age of 36 years. His first Tweet after her appointment was a thank you for this school that allowed her to access a cabinet position. She is not the only bi-national in this Manuel Valls government, starting by himself, a Hispano-French; Ms. Myriam El Khomeri, Minister of Employment, was born of Moroccan father and a French mother; Fleur Pellerin, former minister of culture, as the ecologist Minister Jean-Vincent Place, were both born in South Korea, adopted by French families. The Mayor of Paris, Anne Hidalgo, also Spanish, has acquired French nationality in 1973. This is not even specific to socialists. In the right, Nicolas Sarkozy, sun of Hungarian and Madame Rachida Dati, mostly known for her Louboutin high heel shoes, is the daughter of M’Barek Dati, arrived Moroccan bricklayer in France in 1963 and an Algerian mother. His case is exemplary, she did not achieve her academic credentials without pitfall like the others, but starting with small jobs, not without difficulty, she ended at the ENM (Ecole Normale de la Magistrature) and was appointed Minister of Justice by Nicolas Sarkozy.

All this must be put to the credit of France. A society that, despite her caste, allowed the social ascent of children of immigrants. Instead of rejecting newcomers, look at how to integrate them positively. Let’s look at all these immigrants who are the pride of our country. Remember that lies under the Pantheon flame, Marie Curie, a Polish immigrant, to whom we would not give this tribute had she not been one day admitted to France. We drink the wine that originally comes from Persia, We listen to the music of Chopin, we practice algebra so let us love one another because we are born of the diversity that is enrichment.

Because welcoming immigrants remains above all a humanitarian duty.

Photo by Tara TAUBMAN-BASSIRIAN   Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

Comprendre le Terrorisme et l’Immigration

Hands on dataJe n’ai plus écrit en français. peut-Être parceque je n’avais plus vraiment le coeur à m’exprimer dans cette langue. Le français est pourtant la langue dans laquelle j’ai appris à rêver, à grandir, à être moi. C’est en français que j’ai lu les philosophes de la Lumière, la Déclaration des Droits de l’Homme et toute une culture sur laquelle j’ai aujourd’hui des doutes. Mais passons, là n’est pas mon propos.

Depuis ces attentats, depuis que je vois dans la presse et ailleurs l’état de la ‘jungle de Calais’, je m’interroge. Pourquoi en sommes nous arrivés là ? C’est important d’essayer d’apporter des réponses car on n’agit sur le mal qu’en en pansant la cause.

Des réfugiés parqués dans des camps insalubres, un sort que nous n’admettrions pas pour notre bétail.

Des réfugiés venus de contrés jadis berceau de notre civilisation. Des nations tombées en décadence, sous le poids de régimes politiques et de chefs d’état privilégiant leurs intérêts personnels et laissant la corruption et la répression politique régner la terreur.

Et nos puissances occidentales, captivées par l’or noir y ont trouvé leur terrain de manigances. Le Chah d’Iran, atteint de la folie des grandeurs a fini par être destitué par ceux qui le tenaient en marionette. Khomeini, puis le Pouvoir islamique règnent depuis 1979, depuis plus de quarante ans d’un régime qui a ramené ce pays au Moyen Age.

L’iraq, longtemps soutenu par l’Occident lors de ses attaques militaires contre l’Iran, est devenu l’ennemi à son tours. Quand un beau jour, un President s’est éveillé de son sommeil au son d’une commande divine lui ordonnant d’abattre ce pays, jadis un allié. Cet homme devrait être jugé pour crime contre l’humanité.

Je fais un grand raccourci, je mentionne au passage la prison de Guantanamo, la torture dans ce nomansland juridique de la première puissance mondiale.

Guerres, tortures et humiliations successives, les réseaux terroristes islamistes se renforcent. Le 9 septembre 2001, on passe à la vitesse supérieure avec l’attaque meurtrière des Tween Towers en plein centre de New York. Ripostes, renforcement des coalitions occidentales contre les forces du mal sous l’habit de l’Islam. Des guerres de religions à la manière du 21eme siècle.

Car c’est le Battle Game – jeu de bataille – des grands chefs d’états, que l’on a du trop laissé jouer à la guerre virtuelle. L’industrie de l’armement s’en frotte les mains. Les grands groupes pétroliers s’enrichissent, les militaires peuvent enfin mettre en pratique leurs formations théoriques.

On fait croire aux honnêtes citoyens que les attaques militaires – justifiées par des mensonges aujourd’hui avérés – devaient vaincre le mal par la force du bien.

Mais les bombes, les missiles, aussi perfectionnés soient-ils, ne sont pas capables des attaques chirurgicales promises. Des milliers de civils sont sacrifiés. Des familles disséquées, des patrimoines culturelles de grandes ampleurs détruits à jamais. On a même droit à des attaques contre des hôpitaux humanitaires. Médecins Sans Frontières en a été la cible bien que leur position ait été signalée. Mais comment les éviter? Ce jeu de guerre ne se déroule pas comme à l’écran ou sur l’échiquier. C’est du vrai sang qui coule, et le sang des civils innocents. La haine est exacerbée, les attaques de tous bords se multiplient. un tourbillon de crescendo de violence emporte toute raison et humanité.

Nous nous retrouvons en ‘Etat de Guerre’, comme aime à clamer notre Premier Ministre, Manuel Valls. Même si la France n’est pas envahie par les chars enemis. L’islam radical a frappé le coeur de Paris. On dit qu’il faut renforcer la sécurité. L’état d’Urgence est déclarée, puis prolongée, pour la première fois sous la Véme République. Perquisitions et contrôles inopinés s’en suivent. Le délit de faciès et l’islamophobie s’en donnent à coeur joie. Pourtant rien n’arrête les attaques; après Paris, le Mali, puis Bruxelles. De l’autre coté de la Manche, l’attaque du San Bernardino a causé la mort de 41 innocents.

On propose en France de retirer la nationalité française aux terroristes, on s’aperçoit que cela reviendrait à créer des apatrides dont on ne saura quoi faire. Dans la précipitation on décide alors de limiter la sanction aux bi-nationaux, au risque de créer deux catégories de français. la décision a un effet immédiat: la démission de la Ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui refuse de jouer ce jeu démagogique, au pays des Droits de l’Homme et du Citoyen.

Mais enfin réfléchissons une seconde, croyez-vous vraiment que retirer la nationalité française à un fanatique religieux, kamikaze, prêt à se faire exploser, aurait un quelconque effet? Démagogie irresponsable!

Si au lieu de cela, nous regardions le pourquoi de la cause, pourquoi ces jeunes français, car il s’agit bien de français de première ou seconde générations, ont pu se faire embrigader par l’ennemi qui tue, au nom de l’Islam, alors même que plusieurs ne sont pas même des pratiquants assidus. Mais fait important, tous ceux qui ont été arrêtés ou démasqués ont un dénominateur commun : le passage par la case prison. Ici, ce n’est plus comme au Monopoly, on ne vous laisse pas souvent de seconde chance.

Parce que j’ai eu la chance d’avoir etudié le Droit Penal enseigné par le Doyen Léauté, je sais que de longues dates, le Professeur alertait contre le problème de la surpopulation carcérale qui n’a fait qu’empirer d’année en année. Ce problème n’est pas réservé à la France – régulièrement condamnée par la Cour Européenne des Droits de l’Homme pour ses conditions de détention des prisonniers – ce problème est malheureusement présent dans la plupart de nos pays occidentaux. L’Angleterre a été jusqu’à privatiser ses prisons. C’est un drame. Le programme de la BBC, Panorama, a récemment révélé les violences subies par de très jeunes prisonniers, humiliés et battus par des surveillants. Depuis bien trop longtemps, la prison engorgée ne rempli plus sa fonction de rédemption. Elle est devenue le lieu de formation continue à la délinquance et à l’embrigadement des extrémistes religieux. On ne peut plus nier le problème et continuer à repousser la poussière sous le tapis. La situation des prisons est explosive. le travail des gardiens est devenu intenable. Cela n’empêche pas notre candidat aux présidentielles, Madame Nathalie Koziko-Morizet de clamer la recuisions criminelle à perpétuité réelle pour les terroristes, pourquoi pas le retour à la peine capitale. Soyons sérieux. A-t-elle pris la peine d’interroger les gardiens de prison sur les difficultés de gérer les détenus condamnés à la perpétuité?

Ne vous méprenez pas, je ne défends pas ces terroristes mais il est bon tout de même de se rappeler que la France a été libérée grâce à l’action d’un terroriste notoire et son réseau de libération, aux cotés du General De Gaulle. La question n’est pas si simple. Je recommande à chacun de lire ou relire ‘Les Justes’ de Camus.

Le cas des frères Koulibashi est très éloquent de la motivation de certains de ces terroristes. Des jeunes issus de banlieues défavorisées, délinquance, prison, coupés de tout, sans être entendu. Vous-Êtes vous jamais baladé à Paris aux cotés d’un individu au teint basané? Une expérience très révélatrice du délit de faciès. Lorsque vous êtes systematiquement controlé, lorsque vous ne trouvez ni logement, ni travail, sauf dans votre ghetto, vous devenez une proie facile. Le lavage de cerveau et lorsqu’ils sont sans espoir aucun, l’attaque terroriste au prix de leur vie les guettent. Je rappelle que les frères Koulibashi avaient réalisé une vidéo en caméra cachée sur les conditions de détention en prison mais qu’ils n’avaient pas été entendus.

Alors quoi faire ? Tout d’abord, cessons de parler d’état de guerre et d’état d’urgence. Non, la France n’est pas en guerre, tout comme la Belgique ne s’est pas déclarée en guerre. Etat de guerre impliquerait que les terroristes puissent demander la protection de prisonniers de guerre et l’application des règles du droit international en temps de guerre. Commençons par trouver des solutions d’intégration. Infiltrons les milieux islamistes. Ce qui a permis l’arrestation de Salah Abdeslam, c’est la dénonciation et non pas la surveillance policiere. On sait aujourd’hui que ces terroristes étaient pour la plupart signalés par les services français, belges, turcs ou américains. Ca ne les a pas empêché de passer à l’acte. Il faut accepter qu’accumuler une masse d’information est contre productive. Le fichier PNR n’apportera pas grand chose. Toute base de donnée constituée augmente les risques d’accès abusif. Au-lieu de cela, la France est loin de ce qu’il faut dans la protection des témoins.

Sur le plus long terme, améliorons le système éducatif car nos jeunes sont nos seuls espoirs et que c’est par l’école que les immigrés s’intègrent. Revoyons notre système carcéral. Il faut absolument trouver des modes alternatifs à l’emprisonnement comme les travaux d’intérêt Général. Ces jeunes ne peuvent plus comprendre pourquoi les politiciens et grands chefs d’entreprise ne vont jamais en prison malgré toutes leurs malversations. Combien de ministres pris la main dans le sac et toujours en liberté ?

Notre système judiciaire est au bord de la faillite. Une société qui ne croit plus en sa justice est une société gravement malade.

Les terroristes nous ont fait un pied-de-nez gigantesque en attaquant l’aéroport international de Bruxelles – un des lieux les plus surveillés – et la station de métro proche des Institutions Européennes et à quelques mètres de Molembeek. La photo des trois terroristes, se promenant cote à cote, portant un gant noir, arrivés à l’aéroport en taxi, devrait être la preuve suffisante de ce qu’aucun système de sécurité ne peut confronter la détermination de kamikazes prêts à se faire sauter. Ces mesures policières et ces surveillances accrues ne feront qu’exacerber la violence. La vrai terreur, est cette peur qui nous ferait perdre nos valeurs fondamentales de libertés sur lesquelles notre société est fondée. Ne laissons pas les terroristes nous enlever notre identité.

Je regardais aujourd’hui la biographie des ministres issus de l’immigration. Je m’interroge, qu’ont-ils réussi que ces jeunes terroristes ont raté ? L’éducation. C’est parti d’une discussion sur les médias sociaux sur les origines sociales de Madame Najat Vallaud-Belkacem, née en 1977 à Beni Chiker au Maroc, dans une famille très modeste. Deuxième de sept enfants. La famille rejoint le père en France bénéficiant du regroupement familial. Un père travaillant dans le bâtiment, une fille qui dit tout devoir à l’école de la République. Elle fait de brillantes études de droit et fini Science Po pour être la première femme ministre de l’éducation, à l’âge de 36 ans. Son premier Tweet après sa nomination était un remerciement pour cette école qui lui a permis d’accéder à un poste de ministre. Elle n’est pas seule bi-nationale dans le gouvernement Valls, à commencer par lui-meme, Espagnol-francais, Mme El Khomeri, Ministre de l’Emploi, elle, est née de père Marocain et de mère française; Fleur Pellerin, ex-ministre de la culture, tout comme le Ministre écologiste Jean-Vincent Placé, ils sont tous deux nés en Corée du Sud, enfants adoptives élèves par des familles françaises. La Maire de Paris, Anne Hidalgo, est également Espagnole, naturalisée française. Ce n’est même pas une spécificité de gauche car à droite aussi, nous avons Nicolas Sarkozy, de père Hongrois, Madame Rachida Dati, plus souvent connue pour ses escarpins à talons Louboutin, est la fille de M’Barek Dati, maçon marocain arrivé en France en 1963 et d’une mère algérienne. Son cas est exemplaire, elle n’a pas eu un parcours universitaire sans embuche comme les autres, mais en partant de petits boulots, des diplômes obtenus non sans mal, elle arrive à l’ENM et fini par être nommée Ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy.

Tout ceci doit être mis au credit de la France. Une société qui, malgré ses castes, a permis l’ascension sociale de ces enfants d’immigrés. Au lieu de rejeter ces nouveaux arrivants, pensons à comment les intégrer, comment s’en enrichir. Regardons tous ces immigrés qui font la fierté de notre pays. Souvenons-nous que repose sous la flamme du Panthéon, Marie Curie, une immigrée polonaise, à qui nous ne rendrions pas cet hommage si elle n’avait pas été un jour accueillie. Buvons le vin qui nous vient de la Perse, Ecoutons la musique de Chopin, enseignons l’algèbre et aimons-nous les uns les autres car c’est de la diversité que née l’enrichissement.

Car accueillir les immigrés reste avant tout un devoir humanitaire.

 

Photo by Tara TAUBMAN-BASSIRIAN Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

The Future of the Digital Music

CC Tara Taubman
CC Tara Taubman

What has changed in the music world?
Like everything, Internet plays the amplifier: bigger scale in spread and speed, free broadcast, higher reach, perfect quality duplication.
So what about digital music ? You don’t buy anymore, you get a lease. The music is not yours. You cannot sell it, not even transfer its property for free. After your death ? All will disappear. Actually, many even loose all their purchased music before, with the death of their device.
That’s all good for the music industry.
What else? No packaging, no stock, no store, no vendor. Minimal distribution cost. Higher benefit.
So why do artists don’t make more money?
Why is that the music industry is lobbying for more anti counterfeiting measure, Deep Packet Inspection and censorship?
Let’s look at what happened with the cinema. Al these warnings that home recording and TV will kill it all? Look at the results: French cinema this year had its best results ever! Le Monde May 2015 :<a href=”http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/05/06/le-cinema-francais-va-bien-merci_4628561_3234.html”&gt; “Le Cinema Francais via bien, Merci”</a>
Not enough that technology evolves, you want it or not, the market will be ever strong as long as the quality is there.
<a href=”http://www.slideshare.net/mobile/briansolis/the-future-of-digital-music-and-artistry-brian-solis-at-midem-2015”>Brian Solis slides on the future of digital music and artistry </a>

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.

 

Law Enforcement and Internet Jurisdiction

imageOne very active researcher I have met at Queen Mary University of London during my Masters on Internet and Telecommunications Law was Julia Hornle. Although not very helpful to resolve my personal issue when my essay was lost by the lecturer during my first online tester module, she has done extensive work on EU and cross border internet regulation and online gambling. [If you wondered, I was lucky to have the email of that lecturer confirming he had received the essay. SO after a long battle, I came out with a higher mark.]
So it was with great pleasure that I heard her presentation on the more specific issue of Law enforcement and internet jurisdiction.

Law enforcement agencies encounter many challenges when prosecuting authors of crime to investigate and gather information. One challenge is to access data stored in another jurisdiction, another is to access data of entity when the head quarter is based in another jurisdiction. (How Cyber Jurisdiction Affects Cybercrime Prosecution) Public International law is based on the connection factor of territoriality. The

The two main cases that applies here are the recent case of Microsoft Ireland v US (access authorisation to data stored in Ireland of a US entity, Microsoft, having its head quarters in the US. The other case is Yahoo Belgium access of emails.
(Jurisdiction over user data – what is the ideal solution to a very real world… )

Were discussed the 1935 Harvard research principles
and Budapest Convention with regard to the Mutual Legal Assistance Treaty. Anna Maria Osula exposed the limits of the slow process of the MLAT.

The situation is different for Criminal law investigation of a crime against state intelligence. The recent case of NSA and UK GCHQ data access have been criticised.
How much data is safe online with the accession in cloud?
Art 29WP opinion erects a distinction between sovereignty/ prosecution and law enforcement/collection of evidence
Use of encryption and wire tap barrier to access communication are privacy barriers. Recently the UK government has tried to bare the use of encryption.
To read more on the subject and access the video recording of the panel click here.
image

To be or not to be (anonymous)? Anonymity in the age of big and open data

One of the very crucial issues for online privacy is how much anonymity is effective. An insightful panel discussions at the CPDP 2015 Privacy conference in Brussels was ‘To be or not to be (anonymous)? Anonymyity in the age of big and open data‘. How safe anonymised data are is at the centre of the big data debate. So far, most research, if not all, have shown how easily date could be de-anonymised. Paul Ohm and the Carnegie Melon University have demonstrated the failure of anonymization for a long time. Here is how it was announced on the program :

organised by INRIA (FR)image

Chair Daniel Le Métayer, INRIA (FR)

Moderator Benjamin Nguyen, INSA Centre Val de Loire (FR)

Panel Josep Domingo-Ferrer, UNESCO Chair in Data Privacy (SP), Mark Elliot, University of Manchester (UK), Antoinette Rouvroy, University of Namur, CRIDS (BE), Vincent Toubiana, CNIL (FR)

Anonymisation is seen as an essential prerequisite for the development of big data and open data because it is the only way to allow the disclosure of large datasets while preserving individuals’ privacy. However, what do we mean exactly by anonymisation, and what could be considered as a truly anonymous dataset? Is it possible to ensure that “anonymised” data cannot be de-anonymised one day? If not, can we draw a line between anonymous and personal data? How should data utility be taken into account?  These questions are under considerable debate and the answers are of strategic importance. Addressing these issues interdisciplinarily is essential. This panel will gather computer scientists, statisticians and lawyers to contrast and discuss their views on anonymisation.  The panel will also provide the opportunity to present and discuss Opinion 05/2014 of the Article 29 Working Party on anonymisation techniques.

  • What is anonymous data?
  • How can data be anonymised in practice?
  • What are the limitations of anonymisation?
  • How can regulation go beyond the duality personal data/anonymous data? 

More about the panelists : Vincent Toubiana, from the French data Protection Authority, the CNIL (FR) Mark Elliot, from the Manchester University (UK) Professor Antoinette Rouvroy, University of Namur, CRIDS (BE) Professor Josep Domingo Ferrer, UNESCO Chair in Data Privacy (SP) More on that very important subject of anonymization and the research results on de-anonymization. With Few bits of data, researchers were able to identify ‘anonymous’ people. All research tend to prove it is not possible to remain anonymous online.