L’histoire d’une bataille contre l’injustice

Episode 6 de la Saison 1 – Le Bordelais Stephane Gautier et ses comparses – Mercredi 1er Décembre 2021

Episode 1 de la Saison 1 – Le bordelais – Lundi 22 Novembre 2021

Episode 2 de la Saison 1 – Le Secret Professionnel – Lundi 22 Novembre 2021

Episode 3 de la Saison 1 – Mais qui suis-je? – Mardi 23 Novembre 2021

Episode 4 de la Saison 1 – Retour sur le Casting – Mercredi 24 Novembre 2021

Episode 5 de la Saison 1 – Le contexte général et ma Lettre au Bâtonnier de l’époque, Pierre-Olivier Sur adressée le 21 Février 2014 – Mercredi 24 Novembre 2021

J’ai décidé de modifier ma précédente publication. Après tout le Bordelais est au fond du lit et on n’a pas le droit de l’accabler. Pas lui seul. Ils sont toute une bande de professionnels à avoir essayé de m’assommer.

Je vais ouvrir ici une première parenthèse sur une des étrangetés de ce dossier. Comme j’ai expliqué dans les précédentes épisodes de cette saga judiciaire, le Bordelais venait en succession de son ConFrère Thierry Laugier. Chose incompréhensible, le jugement du TJ de Paris continue à mentionner son nom au lieu de celui du Bordelais !! si quelqu’un aurait une idée de ce qui se passe, merci de me l’expliquer.

  • Le tiroir-caisse et la succession de conseils.

Que s’est-il passé avec cet honorable Thierry Laugier qui ne cessait de me répéter ‘Oui mais Madame…’ dès que j’ouvrais la bouche. Il a hérité du dossier vers le mois de juin avec instruction de déposer plainte contre son ConFrère Jérôme Casey pour n’avoir rien fait dans le dossier autrement que de demander un renvoi malgré mes instructions fermes d’avancer en toute diligence. Son assistante m’avait assuré que tout était en ordre. 4.700 € de provision sur honoraires avaient été perçus par virement bancaire.

Après une série d’échanges et finalement mon envoi d’une matrice de conclusions à ce cher Thierry Laugier, arrivé en octobre, il m’annonce, incidemment, qu’il a, à son tour, demandé un renvoi, cette fois-ci sans même juger utile de m’en aviser auparavant. Je ne sais comment vous expliquer à quel point j’étais dévastée, détruite, meurtrie, me sentant souillée, bafouée dans tous mes droits. Il avait reçu de son côté 1.250 € de provision d’honoraires. Il m’a expliqué très calmement avec cette formule magique ‘Mais Madame, l’avocat est maitre de son emploi du temps‘, comment pouvais-je l’ignorer. Que vaut donc que l’emploi du temps d’une pauvre bonne femme qui cherche désespérément à vivre sa vie en paix, s’occuper de ses enfants et de sa profession. Circulez, rien à voir !! Devinez qu’après cela sa consultation sur les manquements de son ConFrère Casey concluait bien évidemment en l’absence de toute responsabilité alors même que j’avais spécifiquement porté sur la convention d’honoraires mon opposition à tout renvoi. Il faut préciser que Casey a prétendu, avec la plus parfaite mauvaise foi, ayant adressé une provision d’honoraires encaissée et un mail m’assurant qu’il n’y avait aucune inquiétude sur le suivi du dossier, ne pas l’avoir accepté !! Quel toupet. Bullshit total. (voir toutes les preuves dans l’épisode précédente.

Effondrée de désespoir, j’ai écrit à tous les intervenants leur signalant que j’abandonnais tout et que Monsieur pouvait se servir de tout ce qu’il jugeait lui appartenir du moment que je n’avais plus à faire face à ces procédures incapables d’être gérées par une défense qui me trahissait systématiquement.

Réaction certes émotive mais après tout, je suis un être humain avec moins de droit que n’importe quel animal pour qui on aurait ressenti de la pitié. Mes ‘défenseurs’ n’ont jamais témoigné la moindre empathie à mon égard.

Plus tard, en Octobre 2018, pour se justifier, Thierry Laugier m’adressera une nouvelle provision d’honoraires de 1.000 €. Je l’ai invité à faire taxer ses honoraires comme il se doit, si tel est qu’ils seraient réellement dus. Bien évidemment il n’a rien fait. Stéphane Gautier aura excepté d’ailleurs de prendre sa succession sans ce soucier de cette manoeuvre déloyale.

Ce procédé de vous balancer une nouvelle note d’honoraires dès que vous vous plaignez du travail de votre avocat est fort répandu. J’ai touché un mot sur une affaire locative que j’avais confiée à un certain fils de maman bâtonnier, Nicolas Bouyer (attention son cite web n’est pas sécurisé), qui se disait même faussement inscrit au Barreau de Paris et du Val d’Oise. Il m’avait deja fait le coup du ‘je dégaine une note d’honoraires sortie de nul part’, lorsque je lui ai fait remarquer qu’il n’avait pas conclu et ne s’était pas rendu à l’audience. Après ma plainte à son Bâtonnier, il m’a adressé une note d’honoraires complémentaire – mais de quoi ?! – pour pouvoir dire que ces honoraires étaient demeurées en souffrance. Lui non plus n’a jamais taxé ses honoraires, vous pensez bien. Il avait été réglé plus qu’il ne le méritait pour simplement apposer son nom sur des conclusions déjà rédigées par son prédécesseur. Il aurait éventuellement pu mettre à jour la dette locative, c’était trop lui demander. Plus de 60,000 € de dettes locatives envolées et des milliers d’euros de frais d’avocats et de procedure.

De son côté l’intervenante précédent Jérôme Casey, la jeune et brillante Valentine Darmois, sauvagement incendiée par Casey sur ses incompétences, m’avait au départ réclamé 3.000 €  de provision d’honoraires en Janvier 2018, règlement effectué par transfert en quelques jours (je vous ai épargné des problèmes de transfert de l’étranger). Après un premier renvoi, silence radio jusqu’en mars quand, suite à mes appels téléphoniques non prises, elle s’empressée de m’adresser un projet de conclusions incomplet dont les éléments factuels étaient totalement erronés. Elle ne pouvait valablement conclure sans m’avoir demandé les pièces du dossier dont elle ne disposait pas. Pour se justifier, elle m’adressera une nouvelle note d’honoraires complémentaire de 1.306,50 €.

Casey m’aura facturé une provision de 4.000€ . Outre quelques mails de promesses d’envoi de courriers et échange de convention d’honoraires, son ‘intervention’ aura servi à demander un renvoi injustifié repoussant l’affaire au mois de juin.

Avant cela, dans le cadre de l’appel contre le jugement de divorce totalement injuste obtenu par Monique Hennerick, le Cabinet Loup était intervenu. Là aussi j’étais prête à tout abandonner. Lors d’un passage à Paris, j’avais rendu visite à l’avoué (honoraires de 956,80 € facture) pour leur dire que j’abandonnais, Monique Hennerick m’épuisait moralement et physiquement. En plus, j’avais reçu par erreur un de ses mails à CBBC dans lequel elle me dénigrait. L’avoué, Me Sylvie Thomas, me persuade alors de continuer et me recommande trois cabinets parmi lesquels Caroline Loup et Axel Moncelon aux dents longs. Je fini par leur confier la défense en appel sur la base d’honoraires de 3.120 € + 10% honoraires de résultats sur la prestation compensatoire. Comme je l’ai déjà mentionné, ils ont au départ travaillé efficacement et en bonne collaboration avec moi. Si je suis une cliente exigeante, je suis aussi une cliente qui se rend disponible, qui sait présenter des tableaux clairs, qui renvoie les documents réclamés immédiatement et qui a tout le dossier parfaitement classé. Tout s’est bien passé jusqu’à ce qu’ils mettent leurs intérêts personnels contre les miens. Pressés de percevoir leurs honoraires de résultats, ils ont accepté un règlement partiel de l’adversaire qui d’ailleurs en a profité pour ne pas en régler la totalité jusqu’à ce jour (frais de scolarité des enfants, 3.000 € de condamnations pour procédure abusive article 700 et intérêts de retard non négligeables). J’ai aussi appris à me méfier quand on me dit ‘J’ai eu un long entretien téléphonique avec le conseil de votre ex-époux’. Ca peut se traduire par : ‘le compteur chauffe’. La stratégie adverse qui consiste à épuiser mes ressources est en pleine marche.  Une fois arrivé au stade de la liquidation devant notaire, ils m’ont même facturé un courrier type à la Chambre des Notaires pour nommer un expert, ce que nous avions convenus, sur proposition de Caroline Loup, que je m’en chargerais seule, cette lettre m’aura été facturée 45’ en temps de facturation (honoraires complémentaires 1.188 €). C’est là que dégoûtée par une telle attitude marchande – pour ne pas dire plus – je m’en suis séparée. Il m’était reproché de ne pas leur faire confiance. (Honoraires de résultat 20.640 €). Dans leur affolement à s’assurer que le montant de la PC serait révisé, ils auraient même laissé persister des doutes- que seul CBBC a pu entrevoir – sur le caractère propre ou commun de certaines économies communes, objet principal des débats dans le cadre de la liquidation.

Total des honoraires versés à Caroline Loup : 3120 + 20.640 + 1288 = 25.048 €

Monique Hennerick avait perçu 2000 € (taux horaires de 275 €), plus 5.000 € dans le cadre de la procedure d’appel. En sus des 956,80 € de frais pour l’avoué.

Hinckler/Gregory Thuan 3468,40 €

Les notaires ont également réclamé et perçu des factures et toujours aucun résultat. Que du temps perdu et pour moi des déplacements à Paris dont je me serais bien passée.

Mon ex, dans sa déclaration de patrimoine – en milieu de parcours de cette procédure en 2014 – avait annoncé être à quelques 25.000 € d’honoraires d’avocat. Il est bien probable, étant donné le zèle déployé par CBBC, qu’ils aient conclu une convention d’honoraires basée sur le résultat à obtenir, sinon il aurait largement dépassé les 100.000 € d’honoraires sachant que CBBC carbure sur la base de 500 €/heure, un peu moins pour les collaborateurs. Affaire juteuse pour les avocats.

Vous voyez que l’affaire est tout autant ruineuse pour la santé, pour la famille que pour le portefeuille est loin d’être résolue.

  • Revenons à la situation présente et au Bordelais.

Depuis plus d’une une semaine, aucune nouvelle, jusque tard hier soir.

Suite à ma fureur de lundi dernier ou il m’annonçait avoir accepté ce rendez-vous chez le notaire contrairement à toutes mes instructions fermes de leur expliquer que je me présenterai en personne là où la representation n’est pas obligatoire. Voilà pourtant ce qu’il m’adresse :

Chère Madame, Compte tenu des gifles infligées à l’adversaire le jour de l’audience, et des termes du jugement, il est certain que vos intérêts ont été hautement préservés jusqu’à ce jour. Maintenant, vos méthodes (pratiques, habitudes, façons de faire) ne sont pas nécessairement les miennes, et comme c’est vous qui décidez, je m’incline. Je n’ai adressé au Notaire et à l’adversaire, aucun message autre que celui (totalement neutre) de la prise en charge par vous-même, directement, du dossier de liquidation à compter de ce soir. Je ne me suis jamais désolidarisé de votre personne. Si vous avez besoin de moi pour la suite de la procédure, vous n’aurez qu’à me contacter. Votre bien dévoué. (22/11/2021)

Il a accepté le rendez-vous alors que je le priais de leur expliquer que je ne serai pas représentée, il a accepté les liens Wetransfer de CBBC, il a encore une fois transmis mes pièces par simple email,…. à part cela, il ne s’est pas désolidarisé !!

Avant cela :

Bonjour Madame, J’attends que ma collaboratrice, en charge des procédures au cabinet , réponde à votre question.(19/11/2021), Réponse jamais reçu.

Il m’a écrit le 6 décembre : “Que diriez-vous de saisir un ancien avoué qui s’occuperait de vous en appel et vous donnerait des réponses plus précises sur ce sujet post Brexit ?

Depuis, silence radio malgré mon mail et message téléphonique lui demandant un entretien.

Voilà enfin des nouvelles reçues ce soir :

Bonjour Madame,
Je suis au fond d’un lit depuis une semaine. 
Je reprends contact quand ça ira mieux. 
Bien à vous.

Voilà au moins que c’est rassurant. Ce n’est pas la première fois qu’il disparait.

Le 14 octobre déjà il m’écrivait :

Bonjour Madame, Que puis-je faire pour vous ? J’ai été très absent ces temps-ci et là je suis en province jusqu’à la fin de la semaine. Sans ordinateur. Bien à vous.

Ca vous rassure ce genre de message, n’est-ce pas?

Tout va bien. On lui souhaite de se rétablir. Ça ne fait que 10 jours que je lui courais derrière. Il est lui au fond du lit et moi au fond du ravin. D’aucuns s’en réjouirons.

Un délai d’appel pourrait courir….

Quel est le problème de ce Bordelais, je l’ignore. Dès le premier contact téléphonique, car c’est ainsi grâce au forum shopping, vous ne voyez pas votre avocat en personne. Contacts parfois par téléphone et surtout des échanges de mails, il m’a à peine écouté, il a au départ contredit mes arguments juridiques – qui ont été validés par le juge grâce à ma démonstration solide – il m’a promis de me rappeler, rien ne s’est passé jusqu’à plusieurs semaines plus tard où une note d’honoraires provisionnelles de 5.000 € m’était adressée. Règlement effectué par retour. J’attends le relevé des diligences. Je comprends qu’à Paris beaucoup d’avocats se plaignent et ont très peur de ne pas être réglés de leurs honoraires. Il se trouve que j’ai été moi extrêmement réglo mais pas franchement récompensée.

Quand autant d’avocats vous plantent, vous vous interrogez naturellement sur ce qu’il faudrait remettre en cause dans votre comportement. Je sais qu’ils n’aiment pas se sentir surveillés et d’avoir quelqu’un au-dessus des épaules. J’ai essayé de faire confiance, de ne rien dire. C’est ainsi que la procédure a trainé. J’ai été mal défendu. C’est aussi pour cela que la Cour d’Appel a largement révisé le 1er jugement en ma faveur.

Ne vous détrompez pas, je ne me bats pour le matériel ni pour l’argent. Je peux dire que je suis née dans une famille très privilégiée. Je me suis rebellée contre les injustices sociales. Ce que je suis devenue, je l’ai construit par moi-même. Désabusée, à plusieurs reprises j’ai offert à mon ex de tout prendre et de m’oublier. Il se trouve que l’obsessionnel ne se bat pas pour l’argent. Mon ex est quelqu’un d’intellectuellement brillant qui souffre d’un comportement obsessionnel et déraisonnable (ADHD = Attention Deficit Hyperactivity Disorder, un deficit d’attention et hyper-activité qui vous rend la vie à deux intolérable). Une sorte de pervers narcissique, premier de la classe incapable d’assumer un échec, qui vous empoisonne la vie. Il s’est accroché à moi comme un sang sue. Hautement influençable et crédule, il se moquait de lui-même en se comparant à Mr Bean, personnage qui effectivement lui ressemblait beaucoup. Il est aujourd’hui totalement manipulé par ces avocats de CBBC. Il est tout autant victime que moi et bien plus que nous, les grands victimes sont nos enfants et mes parents qui ont beaucoup souffert de cette trop longue bataille juridique. Bien que l’on me dise que 10 ans ce n’est rien! Pour moi, c’est beaucoup trop. Il y a tant de choses à faire et tant de réjouissances à avoir dans ce monde. Je ne connais personne dans mon entourage familial qui ait connue ce type de déchirement. Les gens éduqués devraient pouvoir se séparer dans le respect mutuel. Je subi ses actions judiciaires que Monsieur interjette constamment à distance : requête en divorce pour faute, assignation à Jour Fixe, Assignation en Répartition, Assignation en Liquidation,… Mon destin aura été ainsi. J’avais longtemps été son ‘Sweet heart’ à qui il chantait des louanges. Je n’ai jamais été ni cette merveilleuse femme qu’il glorifiait tout en faisant souffrir, ni cette horrible personne que je serais devenue à ses yeux pour mériter d’être abattue avec ma progéniture pour qui il n’a plus le moindre intérêt. Je peux éventuellement accepter son désintérêt, si tel est son choix, la justice devrait m’être rendue pour preserver mes droits contre ses mensonges et malversations. De toute évidence, CBBC a menti, c’est de l’escroquerie au jugement au sens des articles 313-1 et 313-2 du Code Pénal. Croyez-vous que mon avocat l’aurait soulevé au risque de se voir à son tour, dans un dossier qu’il défendrait, coupable de ce même délit?

Et pedant ce temps, voilà ce notaire qui a fini par dresser ce fameux état liquidatif avec une partialité qui lui fait honneur, allant jusqu’à totalement déformer mes dires, inventant des propos que je n’ai jamais tenus. On me fait dire que j’aurais demandé au notaire d’enquêter sur les comptes occultes de Monsieur mon ex. Je n’ai fait que dresser la longue liste de comptes bancaires de Monsieur à travers notamment différentes branches de HDPB offshore et dans le monde, tel qu’il aura lui meme fini par avouer à force de sommations de communiquer.

Si j’ai eu quasiment aucune réaction de la part d’avocats suite à mes billets, j’en ai eu un qui ne s’est pas privé de me lancer des insultes. Comme il est en plus inculte et ne maitrise pas même sa langue maternelle, seule langue qu’il connaisse, je reproduit les mots de Patrick Wallon du Mont-de-Marsan, à l’identique :

Allez déposer un cierge ?
Attendez qu’il s’éteigne ?
Dites moi celui qui s’éteindra le dernier … ou non, plutôt, rallumez-le pour vous éclairer sur les deux qui resteront !
si vous avez des difficultés à communiquer … achetez-vous un traducteur de vos beuglements !
envoyez-lui du miel d’accacias pour le guérir … avant qu’il n’emporte ses secrets !Et dites lui donc combien vous espérer qu’il se rétablisse au mieux de sa forme avant que l’affaire ne revienne devant le TJ !Et copie à Patricia !!!! Au fait !!! L’avez-vous remerciée ?Oui oui … n’ hésitez pas de vous faire confiance sur vos choix et d’en assumer ensuite les décisions …Cessez de geindre et assumez vous un peu !mais cessez de pleurnicher

Je lui réponds alors : Pauvres avocats et méchante cliente ?

Il me répond : Non, juste … pauvre femme qui pense être un dossier unique au monde … et fait cuir tous les conseils qu’elles peut croiser …

D’une élégance extrême, n’est-ce pas?

Le problème de la justice en France ce n’est pas tant les moyens de la justice, ni même les magistrats dont je ne me plaints pas autant que de mes propres avocats, dont au passage, comme développé plus haut, les honoraires ont été payé à première demande. A l’issue de 5 demandes de renvoi, mon dossier aura été finalement plaidé en mars, un jugement a été rendu en juin. Délais très honorables. Certes la magistrale a témoigné bien peu de considération à mon égard alors que je faisais un déplacement exprès en temps de COVID avec une fille malade laissée seule à la maison. Elle aurait peut-être pu être plus aimable si mon avocat n’avait pas fait perdre 10′ de son temps à arriver en retard pour finir de gribouiller ses plaidoiries. Ca plaisir à voir quand vous avez laissé un enfant malade seule, derriere vous pour prendre en precipitation l’Eurostar pour Paris et croiser cet energumen qui vous dit à peine bonjour, qui plus est incapable de porter son masque comme il se doit.

Ce que je vous dis sur le manque de sérieux des avocats est si vrai que récemment, il y a eu deux incidents lors desquels des magistrats désabusés ont du faire appel aux forces de l’ordre pour évacuer l’avocat. Un des cas concernait justement une demande de renvoi abusif. [Aix-en-Provence : Le magistrat qui a expulsé un avocat niçois lors d’une audience ne sera pas sanctionné] et [Une avocate expulsée «manu militari» d’une salle d’audience].

Le problème du désordre de l’Ordre des Avocats de Paris et l’absence de toute mesure disciplinaire frappe aussi certains avocats dont deux qui ont du porter plainte pour avoir gain de cause devant la Cour d’Appel. Suivez les news dans la presse nationale et sur les comptes de SCL L’ALTERNATIVE REELLEMENT INDEPENDANTE et Matthieu Bourdeaut que j’ai essayé de sensibiliser à mes démêlés.

Les Métiers d’avocat, notaire ou conseil sont des métiers de service. L’avocat doit être au service de son client. Peut-être qu’une partie du problème vient de ce que le titre de ‘MAITRE’ leur fait parfois perdre pied. A ma connaissance, c’est uniquement en France que les avocats bénéficient de ce titre et peuvent apposer un caducée sur le pare-brise de leur véhicule.

Je suis partie en voyage humanitaire avec un groupe d’avocats américains de haut calibre. Ils se sont tous comportés avec la plus grande humilité à préparer et distribuer la nourriture pour les réfugiés ou dresser les tentes. Lorsque nous discutions le soir, Andrew m’expliquait justement sa vision de la profession d’avocat où le praticien est au service de ses clients. J’ai bien peur que certains avocats français aient totalement perdu pieds avec la réalité pour se croire même au-dessus des lois – d’où leur résistance à se soumettre aux obligations de protections des données et le RGPD.

Patrick Wallon, cet avocat, manipulateur pervers, qui n’intervient que de manière occulte sur qui je reviendrai plus longuement dans une prochaine épisode, m’écrivait :

Vous ignorez donc une chose : les pièces sont couvertes par le secret professionnel … donc aucun risque !!! PTDR !!! Ce serait commettre une infraction grave que de les détourner du Cabinet auquel elles auraient été rendues accessibles !!!!

Vous dites n’importe quoi … encore !

Le coupable est le voleur ! Pas le volé !!! Dan quel monde vivez-vous avec de telles confusions ?

Vous êtes à ce point ignare de qui est victime de la violation du secret professionnel ? Et qui en est receleur ? Bref de qui a commis une infraction réprimée par le code PÉNAL !!! Vous devriez retourner à vos cours !

Lisez bien ce paragraphe, il vaut son pesant d’or de comparaison de l’avocat en infraction aux règles du RGPD et son obligation de preservation du secret professionnel, les insultes à mon égard ne sont que cerises sur le gateau :

Vous ne comprenez toujours pas qu’une victime à pieds sur l’autoroute, de nuit et habillée de vêtement sombres, commets une faute telle que le conducteur, même en excès de vitesse ne pourrait l’éviter, lui permettra d’être exonéré de sa faute à la mesure de celle commise par cette victime suicidaire ! Souvenez vous … Badinter … il a pour autant fait en sorte que la peine de mort ne puisse plus être infligée à pareille victime !!! PTDR !!! Vous raisonnez comme une oie : vous faites du bruit !

Les voleurs des billets de banque du Monopoly ont tous été pris aussi au moment où ils ont tenté d’utiliser leurs larcin …

AMEN !

Bien , vous voilà revenue à raison et plus disposée à où prendre votre erreur de débutante qui croit avoir compris ce qu’est une obligation/un interdiction, et une violation de la règle de droit …

Ben on ne pourra jamais empêcher les gens de se lancer des défis … ils ont le droit de le faire. Mais ils n’ont pas le droit de pénétrer un sytème de tiers … exact ? Car à défaut, vos explications sont confuses … Donc
s’ils n’ont pas le droit mais le font quand même , vous, vous piaillez que c’est la faute de la victime s’ils l’ont fait … vous vous rendez compte de cotre idiotie ?

Ben on ne pourra jamais empêcher les gens de se lancer des défis … ils ont le droit de le faire. Mais ils n’ont pas le droit de pénétrer un sytème de tiers … exact ? Car à défaut, vos explications sont confuses … Donc
s’ils n’ont pas le droit mais le font quand même , vous, vous piaillez que c’est la faute de la victime s’ils l’ont fait … vous vous rendez compte de cotre idiotie ? Le contraire m’eut étonné … en effet !ç

Vous êtes une grande reine de ce que vous ne maîtrisez ni ne comprenez dans ses conséquences à terme … c’est certain !

mais croyez dans vos illusions qui font le comique de vos propos …

Vous comprenez sa logique? le secret professionnel dont beneficie les avocats les protegerait de toute attaque informatique de cybercriminels.

A suivre….

Photography on top taken by the talented artist photographer Geoff Lowe.

L’histoire d’une bataille contre l’injustice

Episode 5 de la Saison 1 – Le contexte général et ma Lettre au Bâtonnier de l’époque, Pierre-Olivier Sur adressée le 21 Février 2014 – Mercredi 24 Novembre 2021

Episode 1 de la Saison 1 – Le bordelais – Lundi 22 Novembre 2021

Episode 2 de la Saison 1 – Le Secret Professionnel – Lundi 22 Novembre 2021

Episode 3 de la Saison 1 – Mais qui suis-je? – Mardi 23 Novembre 2021

Episode 4 de la Saison 1 – Retour sur le Casting – Mercredi 24 Novembre 2021

Mes démêlés avec la justice ne se limitent pas à ce douloureux dossier de séparation. À la même période, je me battais contre une locataire, Anne Lavat Franco, qui se maintenait dans notre appartement de la région Parisienne sans régler de loyer. En parallèle, je me battais également pour faire libérer l’appartement de mes parents occupé par des locataires. Mon père avait un problème cardiaque grave, mes parents devaient revenir à Paris et occuper l’appartement pour que mon père puisse suivre des soins médicaux et notamment une opération chirurgicale du cœur, en sus de ses problèmes avec les yeux. La pression était énorme. Mes parents n’avaient aucune idée de ce que je vivais, je devais garder le sourire et prétendre que tout allait bien dans le meilleur des mondes.

L’avocat commun que nous avions pour notre locataire ne suivait que les consignes de mon ex sans me communiquer ses correspondances avec lui. J’ai alors dû prendre un avocat séparé. Eh oui, encore un désastre que ce Nicolas Bouyer. Alors qu’il était urgent de faire confirmer en appel la décision de première instance, qu’a-t-il fait ? Alors que tout était préparé par l’ancien avocat que je le pressais de déposer les conclusions avant tomber dans la période de trêve hivernale, il a demandé un renvoi. Il n’a pas conclu, il ne s’est pas rendu à l’audience (j’ai du demander à une amie de se déplacer à la Cour d’Appel de Versailles pour le vérifier), il n’a jamais actualisé les loyers dus – problèmes de clé USB a-t-il dit – toujours est-il que nous avons perdu le bénéfice de la caution (le jugement était exécutoire, allez savoir pourquoi il ne l’a pas signifié alors que j’avais retrouvé la trace des cautions partis en province). La locataire ne s’est pas privée de déposer un dossier de surendettement, notre dette a été réduite à des clopinettes. Plus de 60.000 € en sus des frais de procédures engloutis.

Le premier avocat à qui j’avais confié ce dossier était Raymond Dehors, mon ancien maitre de stage pour qui j’avais beaucoup d’estimes. Il était excellent jusqu’à son divorce d’avec Brigitte Rozen-Dehors. Quelle violence ! elle l’a fait poursuivre par des détectives privées pour accumuler des preuves de son adultère, et j’en passerai des détails. La vie au cabinet était devenue à un tel point insupportable, j’étais entre les deux, des amis personnels partagés avec elle, je ne travaillais qu’avec lui, il m’a nommé son bras droit, j’étais chargée de la gestion du déménagement du cabinet. Recherche de bureaux, meubles, re-décoration, etc…  Malgré le déménagement, la tension était forte, à tel point insupportable que j’ai fini par démissionner. Raymond Dehors comme beaucoup d’avocats soumis au stresse avait eu des problèmes sérieux avec l’alcool, ce que j’ignorais à l’époque surtout quand je lui faisais ouvrir des bouteilles de champagne à chaque réussite de dossier, puis quasiment tous les vendredis soirs. Je faisais partie de l’équipe du soir. Il avait compris mon dévouement au travail et me laissait arriver à toute heure. En contrepartie, je restais tard , voire même un 24 décembre retardant mon départ en voyage lorsque le besoin se présentait. J’ai vécu des années merveilleuses dans ce cabinet avant que ce divorce ne vienne tout gâcher. J’entretenais des relations très privilégiées avec Raymond Dehors, nous partagions le même sens d’humour. Très souvent, mon bureau était son premier détour en entrant au cabinet. Le soir, nous étions plus détendus, avec lui, son assistante et une de ses plus anciennes
collaboratrices, Anne Alfandari, il commandait des pizzas, nous rigolions. Sachant que c’était un excellent avocat, doté d’une mémoire d’éléphant, il m’impressionnait avec la rapidité avec laquelle il arrivait, à peine rentré de l’extérieur, ouvrait son dossier, prenait le dictaphone puis dictait ses écritures sans à peine avoir à regarder le dossier. Donc bien évidemment, c’est à lui que j’avais pensé en premier pour mon dossier de locataire.
Seulement, depuis son divorce, il s’était remis à boire, les AA n’y faisaient plus rien. Il s’est assis sur mon dossier et ma provision d’honoraires versée. On m’a dit qu’il avait eu une crise cardiaque causée par la prise d’antidépresseurs combinés à l’alcool. Que son âme repose en paix.

C’est ce poids de stresse qui me pesait en sus de ce dossier de divorce. Deux locataires, des avocats qui n’avançaient pas. L’avocat pour le dossier de mes parents, j’ai dû contacter le greffe et par miracle ils ont accepté ma communication de pièces directe que l’avocate, Chantal Nespo, promettait sans le faire. C’est de justesse que j’ai pu obtenir une décision d’expulsion. In extremis, avant de tomber dans la période de trêve hivernale, nous avons récupérer l’appartement pour y loger mes parents.

Étudiante, j’avais travaillé au Cabinet de Bernard Sur, à mi-temps, le soir, à tenir le standard téléphonique et faire les mises à jour. A la même époque, son fils, Pierre-Olivier Sur, était étudiant à la fac de Nanterre. Nous nous étions croisés quand il passait chez son père.

Étranglée jusqu’au coup, ne sachant comment m’en sortir, je me suis adressée à lui, à titre personnel et confidentiel. Qu’en espérais-je? Dans le désespoir, on fini par taper à toutes les portes. Je me suis dit qu’il me dirait ce qui ne va pas, ce que je pourrais faire mieux pour inviter ces professionnels à avoir plus de professionnalisme,… 

Tout ce qu’a fait Pierre-Olivier Sur, est de passer mon courrier au service de déontologie de l’ordre qui sans aucun respect pour la mention ‘personnelle et confidentielle‘ qui y était apposée. Le service de déontologie a remis à son tour, ce courrier, destiné à POS aux deux avocats concernés, Monique Hennerick et le jeune pédant, Nicolas Bouyer. Chacun découvrant toute l’histoire qui ne les concernait guère! Est-ce vraiment sérieux, Monsieur le Bâtonnier?

Voici reproduite ma lettre, adressée par courriel et réitérée par courrier postal confidentiel.

Cher Bâtonnier, ou Cher Pierre Olivier,
Tout d’abord mes felicitations pour votre élection.
Vous ne vous souvenez sans doute pas de moi, mais nous nous sommes plusieurs fois rencontrés dans les bureaux de votre père oū je travaillais le soir comme réceptionniste et en charge des mises a jour. J’étais a l’époque étudiante en droit, comme vous-même. Malheureusement, ma destinée a été moins brillante que la votre. J’ai obtenu ma maitrise a Paris 2 et je travaillais comme conseil juridique stagiaire notamment au Cabinet Raymond Dehors jusqu’a son divorce d’avec son épouse et partenaire de travail, Brigitte Rozen Dehors. C’était peu de temps après la fusion des professions juridiques, le marché du travail était alors très morose. 
Je me suis ensuite mariée et j’ai suspendu mon activité professionnelle a la naissance de mon second enfant, alléchée par le benefice d’une ‘indemnité d’éducation. En 1999, nous avons déménagé en Allemagne et j’habite actuellement en Angleterre depuis 2001.
La raison de ce courriel est de vous exposer les démêlés juridiques que j’entretiens depuis quelques années avec la justice francaise, nommément mes avocats. 
Tout d’abord, dans le cadre d’un appartement que nous possédons en France, nous avons eu une succession de procédures avec notre locataire qui n’a rien réglé depuis plus de cinq ans. Notre premier avocat était Raymond Dehors, pour qui j’avais beaucoup d’estime lorsque je travaillais dans son cabinet. Malheureusement, depuis son divorce, il a eu de sérieux problèmes d’alcoolisme. Il a totalement négligé notre dossier jusqu’à sa crise cardiaque.
Nous avons fini par remettre le dossier a un autre confrère, qui a repris le dossier pour assigner au fond et nous subissons aujourd’hui la lenteur procédurale habituelle de la justice, y compris des audiences reportées faute pour le Tribunal d’avoir reçu le fax de confirmation d’audience.
J’ai rencontré des problèmes similaires dans le cadre de l’expulsion des locataires de l’appartement de mes parents, eux-memes sans logement. Pour faire court, c’est notre propre avocat qui, faute de conclure en temps et transmettre les documents justificatifs au Tribunal, qui demandait le renvoi peu de temps avant la trêve hivernale. C’est seulement parce que j’ai réussi a faire accepter mes communications de pièces directement au Tribunal que nous avons pu obtenir l’expulsion des locataires avec exécution provisoire en Juin. Notre avocat a malgré cela a négligé de faire procéder a la sommation de reprise par voie d’huissier et c’est finalement moi qui encore du tout prendre en charge pour enfin récupérer l’appartement. Il m’a été rapporté que Me Chantal Nespo du Barreau du Val de Marne souffrait a l’époque de cancer.
Le point le plus important pour moi aujourd’hui est mon dossier de divorce. Je vous rappelle que je réside avec mes deux enfants, de manière ininterrompue en Angleterre depuis 13 ans. Je me suis mariée en France avec un citoyen australien qui a acquis la nationalité française par mariage, puis la nationalité britannique par naturalisation. Il réside aujourd’hui en Chine. Cependant, son avocat, Maitre Charlotte Butruille Cardew, lui a conseille d’initier un divorce en France ou les épouses ont moins de droit. Stratégie qu’elle explique très clairement dans son interview dans le Guardian (http://www.theguardian.com/lifeandstyle/2009/sep/19/divorce-settlements-law-deech). 
On peut s’étonner de la part d’un pourfendeur du ‘droit collaboratif‘ de conseiller a son client, en l’occurrence mon ex-to-be mari, de vider les comptes bancaires avant de déposer une requête en divorce pour faute, ne laissant pas la possibilité a l’autre partie d’être ni présente ni représentée car a la date de l’audience de non conciliation, je n’avais ni les moyens matériels ni logistiques de me rendre a Paris, laissant deux jeunes enfants seules en Angleterre au milieu de leurs examens. J’ai donc pêché par honnêteté faisant confiance a un partenaire de vie de 17 années en n’ayant pas même de compte bancaire autre que notre compte joint.   
Ce n’est que par sympathie que Paul Lombard a accepte de prendre en charge mon dossier contre des honoraires de 4000€ que j’ai pu honorer grace au soutien d’un membre de ma famille. Malheureusement pour moi, encore une fois, son collaborateur, Cedric Putigny Ravet qui avait en charge le suivi du dossier, a reconnu l’avoir négligé, quittant le cabinet Lombard et s’installant a son compte. 
Je me suis donc remise a nouveau en quête d’un avocat. J’ai choisi le Cabinet Hinckler, a Strasbourg, correspondant du Cabinet Lombard, spécialisé dans les divorces internationaux. Cedric Putigny Ravet a préféré se désaisir entièrement du dossier. C’est Maitre Gregory Thuan qui a été en charge de mon dossier dans l’appel interjeté contre l’ordonnance de non conciliation. La Cour d’Appel a visiblement ignoré nos arguments. Elle a rejeté ma demande de provision ab litem suivant les mensonges de mon ex-to-be qui a prétendu que j’avais deja consulté bons nombre d’avocats alors que je citais les cabinets ayant refusé de me défendre, soit faute pour moi de pouvoir prendre en charge leurs honoraires, soit exigeant de me voir en personne.
Ce n’est que face a l’inertie de Me Thuan et faute de nouvelles de lui, que j’ai du solliciter Me Monique Hennerick pour le substituer d’autant que dans le cadre du divorce, il nous fallait un avocat parisien. Voici l’extrait du courrier de Gregory Thuan après plusieurs relances de ma part:

J’ai dû en effet m’absenter pour des raisons personnelles un certain temps.
Je regrette de constater que mes instructions de transmettre le dossier à mon confrère n’ont manifestement pas été suivies.
Il y a eu je le crains un dysfonctionnement avec ma collaboratrice à ce niveau.
Un colis part ce jour à l’attention de Me Hennerick.
Je constate que vous êtes à jour de vos honoraires.
Je vous souhaite bonne chance pour la suite de la procédure.
Bien cordialement,

C’est donc enfin Monique Hennerick qui a pu reprendre le dossier de divorce, avec la promesse qu’elle ne conclurait pas en dernière minute comme à l’accoutumé. Vous surprendrais-je en vous disant qu’également prise par ses affaires….. elle a du demander le renvoi de la clôture?
Ces renvois successifs sont extrêmement pénibles pour moi moralement. La Cour d’Appel m’avait reproché de ne pas avoir déposé de demande d’AJ alors qu’incontestablement, je ne réponds pas aux critères d’AJ mais faute d’avoir reçu de provision ab litem, j’en ai déposé la demande en Novembre dernier. Malgré cela et malgré une assignation nulle faute de date, j’ai demandé à Me Hennerick de conclure bien avant les fetes de fin d’années. Nous sommes mi-Fevrier!
Le plus triste est qu’aujourd’hui, bien sur la partie adverse vient me reprocher a moi d’abuser de manoeuvres dilatoires.
Je pourrais vous dire que j’ai réglé les honoraires de tous ces avocats. Mais même l’encaissement des cheques a été une bataille pour moi, notamment avec Cedric Putigny Ravet que j’ai du relancer a maintes reprises pour qu’il encaisse le chèque tant qu’il y avait les provisions su le compte, ce qu’il n’a pas fait jusqu’à ce que le chèque soit rejeté et c’était une nouvelle bataille pour obtenir restitution de ce chèque impayé.
Je suis désolée de ce long courriel mais c’est mon parcours de bataille a distance de ces 6 dernières années. 
Je ne peux qu’être désespérée de cette justice et cette grande négligence généralisée des avocats pour leur propres clients. J’ai la velléité de croire que mon sort aurait été bien plus simple si j’avais pu me défendre en personne. Je comprends que la justice française soit encombrée et qu’elle manque de moyens. J’ai plus de mal alors à comprendre que la Cour d’appel ait rejeté tous nos arguments pour reconnaitre la compétence de la France alors que la famille est bas a distance en Angleterre et que le pere reside en Chine. Un pur abus de droit. Quelle garantie puis-je avoir à faire exécuter de force un jugement rendu en France, résidant moi en Angleterre, le débiteur en Chine?
La question que je vous pose est la suivante: comment répondre aux attaques adverses qui m’accusent de manoeuvres dilatoires et quel est le secret de faire conclure votre avocat avant la veille de l’audience?
Avec mes plus sincères salutations.

[accents rajoutés ainsi quelques typos corrigés]

C’était début 2014.

A suivre….

L’histoire d’une bataille contre l’injustice

Episode 4 de la Saison 1 – Retour sur le Casting – Mercredi 24 Novembre 2021

Episode 3 de la Saison 1 – Mais qui suis-je? – Mardi 23 Novembre 2021

Episode 1 de la Saison 1 – Le bordelais – Lundi 22 Novembre 2021

Episode 2 de la Saison 1 – Le Secret Professionnel – Lundi 22 Novembre 2021

Petite pause sur le casting. Qui sont les acteurs ?

1- Un ex, Australien, rencontré à Paris, un jour d’accident de voiture -signe divin? – et qui a déployé toute sa force de détermination, de ses propres mots – dans son autobiographie intitulée ‘Mid-Life experience‘, ou démon de minuit-pour me pousser au marriage. 10 jours avant la grande cérémonie, j’avais essayé de tout stopper.

She was smart, highly independent and indeed had resolved never to marry before meeting Kelvin. However it was during his short romance with her that Kelvin learned the power of determination. After a couple of dates they headed for a private chateau for a weekend of total romance.

Pas le meilleur départ, pourtant, je m’y suis attelée par raison, par amour des enfants, par amour pour les enfants que nous avons eu ensemble. Mon énorme bêtise: avoir privilégié sa carrière bien plus fleurissante, au detriment de la mienne.

2- Un CBBC, Cabinet d’avocat spécialisé dans le linge sale des couples fortunés, expats nantis à qui ils promettent la clémente juridiction de France, largement favorable aux époux nantis. Essentiellement représenté par Charlotte Butruille Cardew et une ribambelle de collaboratrices qui ont défilées dont l’une, Pauline Deschamps, a même eu la décence de quitter la profession d’avocat.

Dans son entretien dans le Guardian, Charlotte Butruille-Cardew expose sa stratégie de ‘Forum Shopping’ ‘The myth of the kept womant‘ :

Charlotte Butruille-Cardew, a lawyer who specialises in Franco-English divorces describes an absurd situation where couples literally race to court to file a divorce petition first. “The UK has become extremely attractive with respect to the financial rewards given to wives,” she says. She has seen situations where a French couple living in the UK, or a French man with an English wife, have decided to divorce and the husband’s lawyers will jump on the next Eurostar to Paris to file a petition in a French court before the wife can lodge hers with an English court.

L’absurde ici c’est surtout qu’une avocate supposée privilégiant le divorce serein et collaboratif, puisse promouvoir l’agressif choix du forum – tribunal territorialement compétent – au detriment de la partie la plus économiquement faible. Explications plus en détail sur ce billet. En Septembre 2011, l’Australien se trouvait installé en Chine, moi et les enfants installés en Angleterre depuis une décennie et le divorce était initiée à Paris, ma requête à Londres, légèrement postérieure en date, avait du être stoppée-Forum non conveniens est le terme juridique. Une ouverture très ‘amicale‘. Je précise qu’il a préalablement pris soin de vider les comptes bancaires communs. Il m’a expliqué en long et en large que je pouvais toujours trouver un avocat qui serait rétribué par le juge!!!! Ici, il y a très bon mot pour ce genre de balivernes : ‘bullshit‘. Cette attaque tout autant aggressive qu’injuste, je l’ai ressentie comme un coup de poignard dans le dos, un électrochoc créant une panique monstre, car me laissant seule sans resources avec deux jeunes enfants à charge.

Abusive Jurisdiction or Abuse of Jurisdiction ?UPDATE in view of BREXIT : Brexit will be a new challenge for the European / International Family Law. UK lawyers can’t wait to counter the French and German jurisdictions. English courts will be c…

Voici ce qu’il donnait comme motif du choix du Juge français, en écrivant à des amis communs :

She is angry about why I wanted to divorce in France (where we got married and where we originally agreed to divorce) instead of the UK (the expensive place to do the divorce and most favorable jurisdiction on earth for wives who don’t work). I simply followed my divorce lawyer’s advice but am not looking for anything other than a fair settlement. 

Elle est en colère contre la raison pour laquelle je voulais divorcer en France (où nous nous sommes mariés et où nous avons initialement accepté de divorcer) au lieu du Royaume-Uni (l’endroit le plus cher pour divorcer et la juridiction la plus favorable au monde pour les femmes qui ne travaillent pas). J’ai simplement suivi les conseils de mon avocat spécialisé en divorce, mais je ne cherche rien d’autre qu’un règlement équitable.

3- Ma multitude de défenseurs ou comment la stratégie de dénigrement de CBBC a porté ses fruits.

Prendre un avocat en France, en se trouvant à l’étranger, s’est rêvélé une épreuve insurmontable. Plusieurs ne juraient que par rendez-vous sur place. Pour faire court, je suis passé par le Cabinet Paul Lombard, pénaliste de reno, chez qui j’avais travaillé un temps; un temps où il était sous les projecteurs non pour la gloire mais pour des accusations de détournement d’héritage. Nous sommes devenus proches, il s’est ouvert à moi. Il a accepté mon dossier, a reçu sa provision et refilé le bébé à son collaborateur Cédric Putigny-Ravet. Mes consignes étaient de privilégier un accord amiable, je savais qu’il était bon négociateur. L’histoire a suivi jusqu’à ce que Putigny-Ravet m’appelle un jour pour m’annoncer ‘franchement‘, a-t-il dit, qu’il avait délaissé mon dossier car il quittait le cabinet pour s’installer à son compte. oops! 4700 € envolés.

Remplaçant trouvé non sans mal, dans le cadre de l’appel contre l’Ordonnance de Non-Conciliation rendue en mon absence, entérinant les demandes adverses, un ancien conseiller référendaire, basé à Strasbourg, Gregory Thuan Dit Dieudonné. Il a plaidé l’appel avec force et vigueur, non sans mal, tentant de ramener le dossier en Angleterre, là où il aurait du être, lieu de résidence des enfants, lieu de la résidence du couple. Á ma connaissance, c’est la seule fois où les tribunaux français ont été chargés d’un divorce alors que ni les époux, ni les enfants ne résidaient en France. Etrangement, le juge français, aussi débordé soit-il et sans resources, s’acharnent malgré tout à s’accaparer les dossiers!! Le principe de compétence territoriale est basé, selon la Convention Européenne Bruxelles-II, sur 5 critères dont la nationalité commune des parties. Monsieur Australien, fraichement devenu citoyen Britannique, était devenu français par mariage. Ces ‘bordéliques‘ comme il appelait les français, devaient lui venir à son secours. Ceci est purement un abus de droit non retenu par la Cour d’Appel de Paris. Cependant, les conséquences du divorce eux devaient être de la compétence du Juge Britannique. La décision de la Cour d’Appel était malgré tout une bonne décision dans la mesure où la Cour a révisé l’Ordonnance de Non Conciliation rendue sur la base des mensonges et omissions adverses sur ses revenus, en doublant les montants. Lui aussi a connu des problèmes personnelles dans l’exercice de cette noble profession… “J’ai dû en effet m’absenter pour des raisons personnelles un certain temps.”

Une assignation en divorce sans date m’a été signifiée. Divorce pour faute. Et là que m’aura-t-on reproché, alors que je souhaitais divorcer? d’avoir demandé à Monsieur de bien vouloir s’installer dans la chambre d’amis. Eh oui, la France a une jurisprudence qui OBLIGE – DEVOIR CONJUGAL invoqué par CBBC comme motif de divorce pour FAUTE – DE PASSER À LA CASSEROLE alors même que vous envisagez une séparation !! Ça doit être ça leur vision du ‘collaboratif‘ à ses meufs de CBBC.

De retour devant le JAF, il me fallait un avocat parisien. Branle-bas de combat, c’est une amie Magistrate, Emmanuelle Lebée, qui me conseille une avocate, Monique Hennerick en fin de parcours, qui ne croit plus en rien, elle dit qu’il n’y a plus de justice, m’explique que les juges ne prennent même plus le temps de lire les dossiers – ceci dit, elle n’a pas tout à fait tort, il faut aller en Appel pour être écouté. Les tribunaux sont débordés ‘L’appel de 3 000 magistrats et d’une centaine de greffiers : « Nous ne voulons plus d’une justice qui n’écoute pas et qui chronomètre tout » – La justice, disait Monique Hennerick, est devenue une loterie, que les divorces pour faute c’est du bidon et que les juges n’aiment pas ça,…. Elle me dit connaitre personnellement Charlotte qui travaillait dans le même cabinet, détestée de tous, pour qui elle a bien peu d’estime. Nous avons essentiellement correspondu par mail. Comme tous mes avocats sans exception, elle a rencontré des problèmes familiaux et autres qui expliqueraient les retards et conclusions déposées la veille de l’audience, alors que je lui demandais de faire avancer le dossier au plus vite de façon à ce que je puisse me consacrer à mes enfants – ma plus jeune fille me donnait alors d’e graves soucis – et accessoirement à mon travail, c’était les premisses de l’adoption du RGPD et je travaillais alors sur la réforme de la Directive. Combien de fois ne me suis-je pas assise au bureau, la gorge nouée et les yeux humides. Mon jugement de divorce : tort partagé avec une prestation compensatoire minime.Mon jugement de divorce : tort partagé avec une prestation compensatoire minime.

Extrait du mail de Monique Hennerick en date du 17 avril 2014:

Effectivement, j’ai conclu juste avant l’audience, en raison d’une part d’un  deuil familial qui a perturbé mes activités professionnelles et, d’autre part, en raison de la teneur de ce dossier ; je reconnais ne pas avoir mesuré l’ampleur du travail que vous avez exigé pour traiter ce dossier, mais j’ai cependant  pu conclure dans les délais.  Si je n’ai pas accepté vos ultimes modifications, qui n’étaient d’ailleurs ni essentielles, ni fondamentales, c’est qu’il faut à un moment savoir s’imposer, ce que j’ai fait.

Rassurez-vous, elle ne m’a laissé que très peu de liberté pour soumettre des modifications. Aucune motivation sur le montant de la prestation compensatoire réclamée.

Puisque j’ai abordé les soucis avec ma fille, je veux reproduire ici une réaction du père, le scripte pourrait paraître irréaliste, pourtant, voici la réponse qu’il m’envoyait suite aux inquiétudes très concernantes de l’école, s’assurant de rappeler sa banque mais pas sa fille, n’est pas banquier qui veut !

Merci – je rappelle HSBC. Meme avec Alpha Telecom utiliser le telephone de l’hotel coute cher. Je vais essayer de faire marcher Skype cette semaine. J’essai de me reposer mais je ne prevois pas de faire un aller retour couteux ce weekend. Je vais essayer de venir vendredi de la semaine prochaine pour voir la famille et xxxxx ensemble. Est-ce qu’ils partiront tot le samedi 26 ?

Je dois ici préciser, surtout à l’intention de ma fille qui lirait ce paragraphe, que je suis sure que son père l’aime. Simplement, il souffre de ADHD (Attention Deficit Hyperactivity Disorder) et de troubles de personnalité, Il est hautement manipulable, nous l’avons toujours connu crédule et dénué du moindre bon sens. De plus, les laches qui manquent de personnalité sont comme de la gélatine, ils prennent la forme de tout récipient. C’est de cette faiblesse qu’a profité CBBC en le manipulant et qui va bien au-delà de son role de défense des intérêts du client. D’ailleurs, ces prolongations et leurs multiplications de procédures ne sont nullement dans l’intérêt de leur client. Malheureusement il est aveugle, incapable de le voir. Nous étions enfin tombé d’accord pour nous séparer après des années de déni et refus de sa part. il nous suffisait de tout partager, préservant avant tout l’intérêt des enfants, puis partir chacun vers de nouveaux horizons. J’ai plusieurs fois tenté de le raisonner mais rien n’y fait. Au lieu de cela, il a abandonné ses enfants. Quoi de plus lâche et honteux pour un parent? Peut-être d’ailleurs se cache-t-il de honte de ce qu’il leur a fait subir. J’ai fait de mon mieux pour essayer d’encourager les filles à s’exprimer et s’ouvrir à lui. Un jour où l’autre elles devront exprimer leur colère. L’abandon est quelque chose de très douloureux. Ça viendra sans doute un jour, je l’espère pour elles. Tout enfant a droit à l’amour de ses deux parents. C’est aux juges qu’il appartient de sévèrement sanctionner le parent qui abandonne ses enfants.

Le role du juge familial dans la sauvegarde des droits de l’enfantAvec la mobilité accrue des travailleurs, on assiste a une recrudescence de divorces et de separations d’entre des couples éloignés de leurs pays d’origine. Se pose alors la question de…

Revenons au script après cette douloureuse parenthèse.

Une série d’avocats ont défilé. Faute pour Monique Hennerick de faire son travail, après avoir reçu par erreur un échange de courriel entre elle et CBBC me dénigrant, c’est l’avoué qui m’a chaudement encouragé à faire appel alors que j’étais prête à laisser tomber. Elle m’a suggéré la Cabinet Loup. De gros honoraires pour un tout petit cabinet, j’étais bien réticente au départ mais cette Monique avait totalement saboté mon dossier. Il faut reconnaitre que le Cabinet Loup – Caroline Loup et Axelle Moncelon – aura enfin mis l’énergie nécessaire à faire prospérer ce dossier mais uniquement pour la partie sur laquelle était basée leurs honoraires de résultats. Ils ont fini par jouer contre mes intérêts pour le restant, et ce compris le remboursement des frais de scolarité des filles qui les laissent, à leur jeune âge, lourdement endettées.

Ethique Professionnelle et l’obligation de ne pas agir contre l’intérêt du client

Une fois l’appel du jugement de divorce gagné, les condamnations partiellement réglées grace aux manquements de Caroline Loup et sa précipitation à encaisser le chèque de la Prestation Compensatoire pour toucher leurs 10% de rémunération, nous voilà arrivés à la phase liquidation pendante depuis 2016.

En terme de casting, sont apparus dans l’ordre d’apparition :

  • Valentine Darmois, à l’époque où elle était collaboratrice d’Emilie Mulon, sans doute occupée par ses preparations de départ du cabinet ; premier renvoi ;
  • Jerome Casey, le faux-cul de la bande, qui a échangé des emails de promesses suite à une provision d’honoraires de 4000€ reçue par retour, qui malgré mes demandes expresses de célérité à faire avancer ce dossier, et un mail de confirmation de son assistante que tout était en ordre, Son assistante n’a pas manqué de m’appeler la veille pour m’annoncer qu’ils allaient faire une demande de renvoi ; Puis avec la mauvaise propre à ces professionnels, alors même qu’il avait empoché des honoraires, est venu prétendre pour justifier de ces manquements, qu’il n’aurait pas accepté mon dossier. Il avait tout simplement oublié de se constituer dans ce dossier!!
  • Thierry Laugier, chargé non seulement de faire avancer ce dossier mais aussi de porter plainte contre son ConFrère Casey, a fait trainer le dossier de juin à Octobre pour finir par une demande de renvoi ; Il m’a expliqué que l’avocat était MAITRE de son emploi du temps – Maestro a dit: circulez rien à voir, non mais oh, depuis quand les clients auraient leur mot à dire? pas content? tiens, voila une note d’honoraires supplémentaire!! Une méthode de défense bien connue que Valentine Darmois avait déjà déployé en son temps.
  • 2 assignations CBBC, retour vers un nouveau notaire désigné. J’ai pu là me défendre seule, résistant aux prétentions totalement infondées de CBBC aspergées de mensonges grossiers et largement démontrés ;
  • Remplacé par le Bordelais, mieux connu sous le nom de Stephane Gautier, chaudement recommandé par un contact en ligne, des plus étrange des avocats, Patrick Wallon de Mont-de-Marsan, n’apparaissant que de manière occulte, nous y reviendrons en son temps. Le Bordelais a démarré à coup de deux demandes de renvois. Toujours cette peur de se plonger dans ce mastodonte de procédures et complications savamment crées par CBBC notamment en inondant de pièces inutiles versées aux débats. Reprenant mes dires au notaire, les conclusions ont été rédigées par mes soins, ainsi que les pièces et bordereau de communication. Je lui ai apporté la gloire sur un plateau. Le jugement m’est entièrement favorable. CBBC et l’ex devraient être poursuivis d’une plainte pénale pour escroquerie au jugement pour avoir tenté de manipuler le juge.

Ce qui est très amusant est que chacun de ces intervenants n’a pas manqué de critiquer fortement Charlotte ainsi que le précédant conseil sur le dos duquel ils ne se sont pas privé de casser du sucre – sauf Le Bordelais, lui est placide, il se fiche vraiment de tout. Il parle à peine. dépressif, alcoolique? occupé à mieux? Comment savoir. Bien difficile à dire. Il n’aime certainement pas me parler et cela dès le 1er jour où il m’a promis de me rappeler dans 10′ pour disparaitre des semaines. Pour Casey, Valentine Darmois qu’il a bien connue est incompétente. Elle aurait du avoir agi en tout urgence avant toute saisine du juge!!! Qu’a-t-il fait? absolu néant outre un mail de promesse que les courriers partiront.

Voyez comment un blog destiné aux questions de droit de l’Internet et Propriété Intellectuelle est devenue mon perchoir de défense de mes droits. Pour ceux que ça intéresse, voici des resources sur l’escroquerie au jugement et l’abandon de famille constitué par l’absence de règlement de la pension alimentaire durant deux mois, meme lorsque les montants sont régularisés. Je collecte dans ces Pearltrees l’ensemble de mes resources qui peuvent être utiles à tous ceux qui sont malmenés par cette pseudo-justice.

4- Les notaires :

  • Etude C&C Casteran, en la personne des clercs Astrid Couetoux en remplacement de Christelle Teyssier en congé maternité, ayant servi à rédiger un PV de carence sur la demande de CBBC alors que je demandais l’annulation d’un RV pour raison de santé. Voyez comment très habillement, ils trompent la religion du Tribunal, faisant croire que je n’aurais produit aucun dire (cette phrase ne fait aucun sens sauf à faire croire à une absence de dire):

Cette phrase ne fait aucun sens mais leur permet de faire croire que je n’aurais communiqué aucun dire pour excuser le PV de carence.

Que du beau monde dans mes fréquentations !

A suivre, car je ne me tairais plus.

Photographie on top taken by the talented artist photographer Geoff Lowe.

L’histoire d’une bataille contre l’injustice

Episode 3 – Saison 1 – Mais qui suis-je? Mardi 23 Novembre 2021

Episode 1 de la Saison 1 – Le bordelais – Lundi 22 Novembre 2021

Episode 2 de la Saison 1 – Le Secret Professionnel – Lundi 22 Novembre 2021

Qui suis-je pour avoir la velléité de m’opposer à ces ‘Maitres’ ?

Vous savez déjà que je détiens moi-même deux diplômes d’universités prestigieuses, d’une maitrise en droit privé général de Paris2, puis un Masters en anglais principalement du droit de l’Internet. J’ai une présence active sur le net. J’écris régulièrement des articles sur le droit des Nouvelles Technologies ou sur la justice et la société en générale. Je suis souvent invitée à prendre part dans des conferences a travers le monde. J’ai été élue championne de la protection de la vie privée (Privacy Hero) par mes paires. Enfin, bon, c’est jamais facile de parler de soi sans pédantisme. Nous les femmes nous avons plutôt tendance à manquer de confiance et être bien timide avec notre ‘self promotion’. mais dans ce cadre où l’on me traite littéralement d’incapable majeure, il était important de le dire. Mes connaissances et mon suivi régulier des développements en matière de règlement européen de protection de données devraient me donner une légitimité suffisante pour pouvoir au moins protéger mes propres données et celles de mes proches qui me sont confiées.

Alors que je m’évertuais depuis plusieurs mois à attirer l’attention de l’Ordre des Avocats de Paris et le CNB sur les irrégularités de leurs sites web (absence de notice de transparence, absence de recueil de consentement en présence de bon nombre de cookies transférant les données hors EU, absence de chiffrement SSL signalant le site comme ‘Not Secure’), voila leur reaction : m’attaquer au prétexte que sur mon site web on aurait trouvé la mention ‘French Lawyer’ or je ne serais pas inscrite comme avocat en France. C’est ce qui s’appelle chercher les poux. Rassurez-vous ce fut vite réglé.

Je leur ai répondu que détenir deux diplômes en droit devrait me donner le privilege de m’annoncer comme juriste. Ils m’ont répondu, argument bien léger de la part de ces juristes émérites que PARFOIS le terme LAWYER se reportait à un avocat. Je vous laisse juge de la légéreté de cette argumentation, sans autres commentaires.

Ces gens bien soucieux du respect de la loi – ceux-la même qui se mobilisent pour le secret professionnel qu’ils auto-dilapident – ne sont en aucune manière dérangés de ce que leur site web sur lequel ils invitent des victimes de violences conjugales, collectent des données des visiteurs, les partagent avec toute une flopée d’organismes commerciales dont Google et Facebook, les rendant d’ailleurs co-responsables de l’exploitation des données de leurs visiteurs), oui, je m’attaque à l’ordre des avocats de Paris, j’ose m’attaquer à ces gros cabinets qui se croient au-dessus de toutes les lois. Je conserve un grand respect pour les professionnels du droit, auxiliaires de justice, qui exercent une bien noble profession, chargés de la défense des intérêts de leurs clients.

J’ai préparé l’examen d’entrée à l’école d’avocat. Oui, je me suis rétamée au grand oral, pour des raisons que je ne développerai pas ici. J’ai exercé comme conseil juridique en France. J’aurais pu bénéficier de la passerelle, ça ne s’est pas fait, j’ai quitté la France, mais croyez-moi j’adore ce que je fais et pour rien au monde, je ne voudrais être avocate, aujourd’hui en France. Malheureusement, aujourd’hui la profession d’avocat en France est partagée entre deux categories: ceux qui s’occupent des clients nantis, souvent des filiales de gros cabinets anglo-saxons, qui s’en sortent très bien, puis les petits cabinets ou pire, les avocats individuels à qui l’ont fait miroiter l’independence de la profession qui ne saurait s’associer à l’image de l’avocat salarié. Ils croulent sous les charges et toutes sortes de taxes. Ils sont aux abois. Ils ne disposent pas d’outils de travail nécessaires. Ils courent derrière le client, Ils sont dynamiques jusqu’au stade de la provision d’honoraires qu’ils arrachent tant bien que mal, puis ils passent à la prochaine victime car les factures tombent sans qu’ils aient le loisir de s’occuper de leurs dossiers. Le travail est bâclé, ils sautent de renvois en renvois, reculer pour mieux sauter…. Tout ça à la sauce procrastination dont la France est championne du monde.

Récemment, on m’a conseillé une jeune avocate. Nous avons eu un premier entretien téléphonique, elle était charmante. quelques échanges de mails ont suivi. Elle m’a conseillé son amie notaire. Je me suis également entretenue avec elle, tout aussi charmante. Toutes les deux un peu jeunes mais paraissant humaines avec des connaissances. Soudain, toutes les deux ont disparues. plus de réponse. L’une aurait eu des problèmes de santé…. A en devenir paranoïaque. A croire que quelqu’un passerait derrière moi pour me diffamer. L’Ordre des avocats? CBBC ? Il est vrai que CBBC ne s’est pas privée de me diffamer, avec des mensonges ahurissants. Comment savoir? Elles n’auront pas eu le courage ou l’honnêteté intellectuelle de s’exprimer.

S’il est bien évidemment normal qu’un avocat se fasse rétribuer ses services, il y a des professions, telles que médecins, infirmiers, avocats,… qui requièrent une empathie toute particulière. Si l’on cherche seulement à faire du profit sur le dos du malheur du client, en privilégiant même ses propres intérêts sur l’intérêt du client, on n’est rien de plus qu’un vautour. Et j’en ai connu de ceux-là.

Ethique Professionnelle et l’obligation de ne pas agir contre l’intérêt du client

Mais qui suis-je enfin, rien de plus qu’un grain de sable, de passage sur cette terre maudite. Si la réincarnation était réélle, je serais renaie bien trop de fois, comme un vieux Tshirt trop souvent porté, le temps m’est venu de fermer bagage.

Mais ce grain de sable que je suis n’aura de MAITRE que moi-même et ma conscience.

A suivre….

Photographie on top taken by the talented artist photographer Geoff Lowe.

L’histoire d’une bataille contre l’injustice

Episode 2 de la Saison 1 – Le Secret Professionel – Lundi 22 Novembre 2021

Suite de l’Episode 1 de la Saison 1 – Le bordelais – Lundi 22 Novembre 2021:

Ce n’est qu’une explosion de cette rage que j’essaie depuis trop longtemps de contenir. Je n’aurais jamais pu survivre si je ne m’étais pas battue contre tout ce système pourri. Je me sens meurtrie ce soir. j’ai si mal en moi, demain ca ira mieux.
Cette procédure de divorce dont la phase de liquidation a été concomitante à l’entrée en vigueur du Règlement Général pour la Protection des Données (RGPD), je me suis battue pour que les divers intervenants prennent en compte la sécurisation des échanges lors du traitement de mon dossier. On m’a ri au nez. Le notaire m’a dit ‘faites comme il est d’usage’. Comprenez: balancez tout par email. CBBC a totalement ignoré mes demandes de ne pas utiliser WETRANSFER pour les partages de documents. De même pour la sécurisation de leurs échanges, notamment les envois réguliers sur la boîte mail professionnel de leur client basé en Chine. Durant ces 10 années de procédure, mes données ont été exposées à travers l’Europe, la Chine, le reste de l’Asie, l’Australie et l’Afrique où cet ex voyage pour fructifier les affaires de ce gros géant chinois de la Télécommunication. Aucune mise en garde de ma part sur le caractère sensible de certains de ces documents n’a servi.

Voilà que début 2021, le notaire a eu sa boîte mail attaquée par des cybercriminels qui ont reproduits des échanges – dont les miens, comprenant les dires et pièces- laissées au frais dans leur boîte mail. Il m’a fallu les secouer pour qu’ils se souviennent qu’ils ont un délégué mutualiste à la la protection des données, le CIL. La notification à la CNIL a seulement été faite en juin, soit trois mois et 72 hours après que je l’ai portée à leur connaissance. #RGPD.

CBBC ne s’en émeut toujours pas. Ils insistent à échanger des documents par mails non sécurisés ou à remettre leurs gros fichiers à un tiers non-authorisé, WETRANSFER, en totale violation du #secretprofessionnel. Pourtant l’Ordre des Avocats et les communications du CNB sont très clairs à ce sujet. Ils ont à leur disposition des moyens d’échanges sécurisés : RPVA, plateforme e-Dentitas ou sinon une adresse mail du type Protonmail. Ils s’en tapent. Lorsque le bordelais est intervenu dans ce dossier, la sécurisation des échanges a été une de mes premières requêtes. Je lui ai expressément demandé de ne communiquer que par RPVA (système mis en place par le Barreau pour les communications des avocats) et de refuser catégoriquement de toucher aux liens WETRANSFER. Pensez-vous, il a tout accepté, il s’est même permis-alors qu’il m’a fait ouvrir un compte Protonmail- à m’adresser 80 pièces en une série de mail. Et ce alors même qu’il avait connaissance de l’incident ayant frappé le notaire, victime de cyber criminels. Voilà le gros du travail du Bordelais. Aider à mieux disséminer mes données et celles de ma famille et contacts qui m’ont fait confiance à l’occasion de cette procédure, dont certains réfugiés politiques d’un régime répressif. Pourtant, l’ex qui utilise exclusivement- du moins à ma connaissance- son adresse email professionnelle, à lui même prévenu que son employeur confisquait son laptop personnel à chaque déplacement professionnel à l’étranger

Le #secretprofessionnel je ne devais pas en bénéficier. Qui suis-je donc pour le clamer, c’est pour les nantis ou pour faire chic dans la galerie. Le justiciable lambda s’en passera et ce, quoiqu’il exige. Voilà pour les données personnelles, cerise sur le gâteau. Affaire à suivre. Plainte contreX en cours d’instruction au Parquet de Paris. L’autorité de Protection des Données britannique, U.K. ICO, également saisi, aurait demandé des explications au notaire. Notaire qui encore récemment continuait à me demander de lui transmettre le jugement par mail !!  J’ai du lui rafraîchir la mémoire sur l’existence d’un moyen d’échanges sécurisése à leur disposition tel que porté sur la cartographie communiquée par le CIL, leur délégué mutualise des notaires. Voyez-vous, mes demandes paraissent digne d’une emmerdeuse, casse-pieds, elles n’en sont pas moins légitimes. Si mes données ont été reproduites par des cybercriminels qui vont les exploiter, car chaque donnée personnelle ou financière a une valeur marchande, je ne suis qu’une victime. La période de pandémie que nous vivons a vu une augmentation de 300% des attaques cyber selon l’@ANSSI_FR . L’attaque de cette étude notariale n’est pas un fait isolé, et j’ai de fortes raisons de croire que je ne suis pas la seule victime. J’ai, pour l’heure, retrouvé deux autres victimes, de notaires a premiere vue, sans relation. Voici un article d’un magazine de sécurité MAgIT. ‘Quel point commun entre Fujifilm, JPS, et un office notarial français ? Qbot.

Récemment, IKEA et Fujifilm ont été victimes d’attaques similaires avec ce cheval de Troie Qbot/Emotet dérobant les données financières.

Une attaque par e-mail en chaîne de réponse se produit lorsque des acteurs malveillants volent des e-mails d’entreprise légitimes, puis leur répondent avec des liens vers des documents malveillants qui installent des logiciels malveillants sur les appareils des destinataires.

Comme les e-mails de la chaîne de réponse sont des e-mails légitimes d’une entreprise et sont généralement envoyés à partir de comptes de messagerie et de serveurs internes compromis, les destinataires feront confiance à l’e-mail et seront plus susceptibles d’ouvrir les documents malveillants.

Les chevaux de Troie Qbot et Emotet conduisent tous deux à une nouvelle compromission du réseau et, finalement, au déploiement de ransomware sur un réseau violé.

En raison de la gravité de ces infections et de la compromission probable de leurs serveurs Microsoft Exchange, IKEA traite cet incident de sécurité comme une cyberattaque importante qui pourrait potentiellement conduire à une attaque beaucoup plus perturbatrice.

Imaginez seulement la masse de données financières accumulées par les notaires ou avocats.

En ce moment, les avocats français, friands à s’opposer systématiquement à toutes décisions du gouvernement Macron, surtout lorsque l’on touche à leurs privilèges, manifestent pour le respect de leur sacro-saint secret professionnel. Ils ont tout mon soutien. Si seulement eux-mêmes pouvaient cesser de disséminer les données personnelles de leurs clients lambda- les non-nantis- à travers le net, dans le respect des lois en vigueur, et notamment des articles 24, 25 et 32 du RGPD. En sus des exigences en matière de transferts réguliers de données personnelles hors EU/EEA, telles que défini par la Cour Européenne de Justice dans l’arrêt dit ‘Schrems 2’. Nul n’est censé ignoré la loi, n’est-ce pas?

Dans un tel contexte, mes demandes de sécurisation devaient-elles être simplement ignorées? Est-ce trop demander que de réclamer le respect des lois et règlements garantissant mes droits? Sans même être prévenue, un rendez-vous organisé, dans mon dos, sans que j’y sois conviée? Pour éviter de faire droit à mes demandes les plus légitimes, soit le respect du secret professionnel – un droit et une obligation pour tous ceux qui y sont soumis – Voilà le respect du client . Le Bordelais a tout simplement ignoré mes demandes, outrepassées, considérant peut-être que j’étais un majeur incapable ne méritant pas d’être entendue?!! Pourtant capable d’arguments juridiques que je lui ai portés sur un plateau pour une victoire écrasante contre CBBC, le tribunal ayant confirmé quasiment l’ensemble de mon argumentation juridique. Vous comprenez mieux ma rage lorsqu’il se permet d’accepter un Rendez-vous chez le notaire alors que je lui ai réitéré ma demande à plusieurs reprises de notifier au notaire qu’il ne me représenterait pas dans cette phase de la procédure où la représentation de l’avocat n’est pas obligatoire. Et ce d’autant plus que ce RV poussé au 15/12 a un but simplement dilatoire. Certaines évidences bancaires disparaîtront dès le 1er janvier 2022, 10 ans plus tard et d’autres conséquences que je ne révèlerais pas ici. Mais qui Suis-je? n’est-ce pas? !!! 

Suite à venir….

• • •

L’histoire d’une bataille contre l’injustice

Episode 1 de la Saison 1 – Le Bordelais Stephane Gautier – Lundi 22 Novembre 2021

Eh bien voila, ce soir je vais ouvrir mon robinet. Vous m’avez peut-être vu éclabousser par ci-par là de petits crachats; vous aurez senti ou pas ma blessure que j’essaie de contenir. Ce soir le vase a débordé. si la justice vous intéresse, suivez mon fil. L’histoire dure depuis DIX ANNEES. alors même que j’ai quitté la France, j’ai un dossier qui me ronge depuis des années de batailles contre la justice en France. Mon crime? Avoir épousé un Australien à Paris. Pour les besoins de sa carrière, comme il l’a si justement porté dans ses écritures devant le juge, je l’ai suivi en Allemagne puis en Grande Bretagne. Nous avons eu 2 enfants ensemble. Il nous a fait le plaisir de nous quitter en Janvier 2011. Depuis, il a oublié qu’il avait des enfants, son seul acharnement étant contre moi. Monsieur est ancien avocat, devenu banquier. Monsieur Picsou aime à compter ses sous. Encore plus que ses sous, il déploie la même persistance aujourd’hui à m’abattre qu’il a déployé jadis à m’épouser alors que je le repoussais. Il a tout écrit lui-même dans son autobiographie. Il y parle de sa force de détermination. Ca c’est le privé. 

Ce que je veux raconter ici ce soir c’est comment mes propres avocats ont aidé le Cabinet CBBC, qui se dit collaboratif et pour un divorce non conflictuel, à m’empoisonner la vie. Je commence donc par la fin, l’épisode la plus récente. J’ai gagné deux appels dans le cadre de ce divorce lamentable, et non sans mal, à force de pousser pour faire avancer ce dossier, arrivée au stade de la liquidation de la communauté, c’est avec la plus grande mauvaise foi que Monsieur Picsou et ses avocats ont MENTI pour prétendre que des comptes présentés par eux comme entrant dans la communauté étaient des biens propres. Avis bidon du CRIDON à l’appui – demander donc à @Cridun ce qu’il en pense des avis achetés au CRIDON- Il m’aura fallu supporter 6 demandes de renvois de la part de 4 avocats pour finir par me mettre à la tâche et rédiger MES conclusions. J’ai épuisé 2 notaires liquidateurs, Pour faire bref, malgré tout le temps perdu par ces notaires bons à dresser des PV de difficultés, à la botte des ordres de CBBC, Monsieur Picsou m’a assigné devant le juge. Merci. Je me suis littéralement épuisée à passer des nuits blanches, à tout rédiger, jusqu’à tamponner les pièces et le Bordereau de Pièces Communiquées. A quoi me servait donc cet avocat direz-vous? Le bordelais aura servi à faire 2 demandes de renvois supplémentaires, à faire tout le contraire de tout ce que je lui demandais, à disséminer mes données personnelles, et à retarder autant que possible mon dossier. Un vrai sabotage organisé. 

L’hiver dernier, ma fille ainée a été très malade. La peur du COVID, l’angoisse d’attendre un diagnostic qui tardait, au milieu de tout cela, je devais pousser le Bordelais. il ne répondait pas, il demandait des renvois. J’ai fini par lui dire que s’il était trop pris je pouvais faire signifier les conclusions et pièces par huissier au Tribunal et à l’adversaire. In extremis, il a donné signe de vie. Il était temps, ou presque. Il a tout de même réussi à communiquer certaines pièces tardivement selon CBBC qui le prend pour excuse pour les faire rejeter. Il n’a servi à UNE SEULE chose: sa relecture de MES CONCLUSIONS consistait à faire un ‘cherche’/’remplace’ du document pour remplacer partout dans mon document les mentions ‘Mme’ par ‘Madame’ , un vrai foutoire qu’il m’a renvoyé. Même en plein milieu du mot j’avais des choses du genre ‘soMadamer’ en remplacement de ‘sommer’ !! ça m’a pris plus de 2 heures pour tout rectifier. Voici ce que je vivais pendant que le bordelais en rajoutait une couche lamentable de…. c’est innommable. Ma fille en urgence à l’hôpital et moi à l’attendre dans la voiture, dans l’angoisse, occupée en meme temps à retransmettre des documents au bordelais pour qu’il fasse peut-être son boulot . Des nuits blanches à n’en pas finir.

Voici un extrait de son beau travail de relecture de MES écritures pour lesquelles il a été grassement payé

I wanted to shareI wanted to share a tough experience to warn others on the possible nefarious consequences of this medication. Above my personal story, it’s something that should be widely shared and known. …

Qu’ai-je fait pour mériter cela? Jai élevé seule deux filles dans un pays qui n’est pas le mien, sans AUCUN soutien. c’est seule que je me bats depuis 10 ans. Des années de mépris de la part de cette caste d’avocats qui se croient supérieurs. Je suis juriste, j’ai une Maitrise de l’université de Paris 2 Assas et j’ai un Masters en ‘Communications and Computer law’ de l’une des universités les plus prestigieuses de l’Angleterre, Queen Mary. J’ai appris l’anglais essentiellement en arrivant en Grande Bretagne, j’ai passé ma maitrise en anglais en droit des Nouvelles Technologies. je pense que j’ai le droit d’être fière de moi. 

Alors même que cet avocat n’a RIEN fait d’autre que de retarder mon dossier, d’accepter les liens Wetransfer de CBBC, adresser 80 pieces par simple email refusant meme d’utiliser le compte Protonmail, ou la plateforme e-dentitas qu’il trouve trop compliqués, … Alors que nous revenons devant notaire pour une nouvelle cession de liquidation de la communauté, alors que MOI j’ai gagné TOUS MES ARGUMENTS devant le juge en démontrant la mauvaise foi et les mensonges de Monsieur Picsou colportés par CBBC, alors que le Bordelais me fait languir sans répondre à mes questions de procédure les plus simples comme le délai d’appel de l’adversaire, ce Bordelais se permet, contre ma demande expresse, et sans me le dire, d’accepter de participer à une reunion organisée par le notaire. Serais-je un majeur sous tutelle ou une incapable ?? Pour me ridiculiser alors que j’essayais d’expliquer qu’il était urgent que le notaire initie ses opérations de liquidations trainant deja depuis le mois de juin.

En France vous remarquerez que les avocats vous parlent en sautant de vacances à vacances : après les vacances d’été vous dira-t-on, total temps mort, calme plat, après la Toussaint, oh la la, après Noel, puis les vacances de février,… Donc accepter une date en présentielle, sans ma présence puisque me trouvant à l’étranger, alors même que j’expliquais en long et en large que l’assistance de l’avocat n’était pas obligatoire devant le notaire mais qu’en revanche convoquer les parties à comparaitre valablement, et les représentants dument munis de mandat de représentation… voilà la trahison.

L’avais-je mérité? Je suis pourtant la cliente qui l’a grassement payé dès réception de sa provision d’honoraires, non conforme aux exigences de l’ordre accompagné d’une convention d’honoraires tout autant non conforme, dont je me suis gardé jusque là de lui en faire la remarque. Je lui ai apporté sur un plateau, un dossier entièrement argumenté et ficelé qu’il s’est contenté encore une fois de retarder, et qui in fine lui a rapporté une belle victoire contre ce gros cabinet de prétentieux qu’est CBBC, champion du forum shopping.

Abusive Jurisdiction or Abuse of Jurisdiction ?UPDATE in view of BREXIT : Brexit will be a new challenge for the European / International Family Law. UK lawyers can’t wait to counter the French and German jurisdictions. English courts will be c…

Voilà un avant-gout de ma décade de bataille juridique contre mes propres avocats tout autant que contre ces avocats soi-disant collaboratifs qui ont tourné la tête de mon ex qui en a oublié ses propres enfants. Plus que le mal qui m’est fait, c’est le mal qu’on leur a fait. J’ai réussi à les sauver. Elles méritaient mieux. Elles auraient pu, elles aussi être broyées par cette machinerie injuste. Elles ont été éclaboussées.

Le role du juge familial dans la sauvegarde des droits de l’enfantAvec la mobilité accrue des travailleurs, on assiste a une recrudescence de divorces et de separations d’entre des couples éloignés de leurs pays d’origine. Se pose alors la question de…

Je vais m’arrêter là ce soir. J’ai une énorme boulle dans la gorge. Je me sents profondément insultée, trahie, bafouée,…. Je suis une battante et je sais que je ne suis pas la seule femme à souffrir et à me battre. Je le dois à mes filles. 

Voici le Bordelais en besogne 10’ avant les plaidoiries. Il a fait attendre tout le monde en arrivant 10’ en retard.

Ce n’est qu’un début de jet de cette rage que j’essaie depuis trop longtemps de contenir. Je n’aurais jamais pu le survivre si je ne m’étais pas battue contre tout ce système pourri. Je me sens meurtrie ce soir. j’ai si mal en moi, demain ca ira mieux,.

Suite à venir…

Raising Funds For Thrombosis UK!

Kimberly Lee is Fundraising for Thrombosis UK

Three years ago today I was diagnosed with Cerebral Venous Sinus Thrombosis, which is a rare condition caused by blood clots in the brain. This clot keeps blood from draining out of the brain and, as a result, pressure builds up in the blood vessels. It occurs primarily in women of child bearing age and, like any form of blood clot, can be fatal. Yet despite this possibility, there is very little research surrounding the condition. For many doctors it’s entirely unheard of. In fact, it took almost two weeks for my diagnosis to be reached and it was found by chance. Three GP’s, multiple hospital trips and several calls to 111 as I received multiple misdiagnoses and my condition deteriorated. If I hadn’t been referred for a CT scan on the off chance that I had hit my head while collapsing multiple times, I likely wouldn’t be here today. I was incredibly lucky. But while my particular condition is very rare, what’s not so unheard of are blood clots in general. In fact, we are all likely to know somebody who has been affected by blood clots of some kind. They could happen to anybody, at any time, in any part of their body. Just a few months ago there was an uproar surrounding the new vaccine and its contribution towards blood clots. So why is the knowledge of how they are more frequently caused so uncommon? Why do we not all know the warning signs?There are so many day to day factors that can contribute towards blood clots and, while they cannot always be avoided, there are a variety of things you can do to minimise your risk. One of the biggest risk factors recently has been inactivity. In particular, the rise of homeworking has contributed to thousands of individuals spending far less time on their feet. So why, when every SIX seconds somebody around then world dies of a thrombosis related cause, do we not know more about these conditions? I cannot stress enough how absolutely crucial it is to familiarise yourself with the risk factors associated with thrombosis. I have attached some images here with key information and would encourage everybody to take a look here: https://thrombosisuk.org/ So, in the spirit of getting up on our feet and keeping ourselves active, I’m challenging myself to walk, run or swim 100 miles in October in order to raise funds and awareness for Thrombosis UK, helping them with their invaluable research. I’ll be tracking my progress using my fitness watch. So for each day, I will update my progress and would also welcome any donations towards this worthwhile cause, no matter how small. https://www.justgiving.com/fundraising/kimlee1807

Thank you if you managed to get this far. X

Thank you to Kimberley Lee for her action in support of Thrombosis UK. Many, especially young girls are suffering from CVST with various intensity and side effects. Sadly doctors and A&Es lack the necessary knowledge to make the right diagnosis. Since my daughter was diagnosed, I have been reading many stories of thrombosis on a great Facebook group where patients or their relatives come to share their experience or ask questions. Within the short time I have known about this Facebook Group I have seen nearly 20 cases of CVST in UK. To me, this is not what I call rare. I did an unofficial poll that showed a majority of cases were related to contraceptive pills.

I therefore continue to wonder why more tests are not done before prescribing these contraceptive pills. They are genetic predispositions that can be easily detected. When one girl is treated for CVST, why no one even ask about the siblings? Contraceptive pills brought a major freedom to girls. This should not be at the cost of their health. They have to be carefully prescribed and I have strong reserves against oestrogen contraceptive prescribe for aesthetic purposes.

My daughter hasn’t still been tested as this should have been done before she was prescribed blood thinners. She had several CT scans before they diagnosed her, she was told CT scans were safer than MRI. From my understanding and consultation with renown professors, and Angio MRI is what she needed. MRI doesn’t expose to Xrays.

Bottom line, there is much to be done to avoid these girls lives to become a nightmare. They can’t be messed around like that. If there is one area where Artificial Intelligence should find its way is in emergency diagnosis. Give the algorithm all the patient’s symptoms and the machine can easily process to bring out the possible causes. As simple as that. No need to send them back home for a migraine.

You can read my daughter’s story here. She has been very lucky as the blood thinners have helped her live a normal life so far.

Other testimonies :

Pretty new to the group. Was diagnosed July 10 with multiple blood clots to both sides of the brain/Sinus. (contributing factor oral contraceptives) I have had no follow up scans of any type since I was in the hospital. When and what type of scans should I be getting, if any?Neurologist is maybe planning an MR Venography sometime in November after my next appointment. He said it’s pointless to do the imaging too soon. I just feel ignorant as I read all of your posts when discussing all the different scans/tests you’re having done. I try to read and look up things talked about in these posts, however reading is difficult for me since this diagnosis. Is there any recommendations of what I should be asking my neurologist for? Or is it as he has said and just too early yet? I admit I am not a patient person.

“I was diagnosed on August 9th and on that day I started taking Eliquis. I’m sure like some others, I’ve been experiencing hair loss, weight gain or zero weight loss (even when eating right and working out). I’ve contacted my hematologist too see what, if any, other options may be available. Any Googling I have done has proved to be fruitless. Any body experiencing the same side effects? If so, has anything helped? Vitamins, supplements, different prescription, etc.”

I am fairly new to this group. I joined back in April after a 3 weeks stint in the ICU.. my CVST was unfortunately brought on by the J & J Vaccine that I received 2 weeks prior to my first symptom..I was #7 in the US (aren’t I lucky). This has probably been one of the scariest things I’ve ever been though and I’m still dealing with it daily.. after 2 thrombectomies and 4 rounds of plasmapheresis my clots are still very much there. I am hoping they will dissolve but my haematologist is stil”l not sure.. this stuff is scary, and the headaches are no joke.. I’m glad to see so many people come out on the other end.. gives me hope that I will be able to go back to some normalcy one day.

I was diagnosed on August 9th and on that day I started taking Eliquis. I’m sure like some others, I’ve been experiencing hair loss, weight gain or zero weight loss (even when eating right and working out). I’ve contacted my haematologist to see what, if any, other options may be available. Any Googling I have done has proved to be fruitless. Any body experiencing the same side effects? If so, has anything helped? Vitamins, supplements, different prescription, etc.

Anyone in the U.K. – I was told my CVST was probably caused by the pill. My neurologist wants to take me off blood thinners after my next scan as the clots are nearly all gone, and then do a thrombosis blood test to check for clotting factors. However I was wondering if anyone has had any blood tests done whilst still on blood thinners and were these done at your GP by a nurse or did you have to be referred for these? I’m petrified I’ll be taken off the blood thinners and the time between being taken off the medication and the blood test, have another clot!

“7 months to the day I was admitted with my brain clot CVST…I was hospitalised twice … Headache all day with a pillow behind my head..but I walked every day since getting out of hospital ( slow 2mph to start ) then I got faster & faster, fitter & fitter… Clot was massive ( extensive ) now it’s gone and I’ve never been fitter or healthier..I don’t know who needs to hear this but things WILL improve.. today I climbed Slieve Donard and made it to the top💪🏻

I’m about a year post diagnosis and on Eliquis. My migraines had largely subsided but the past few weeks have been really intense again. I fainted this morning and had some blurry vision. Due for my year MRV next week (appt is 10/08). Should I go to the ED or stick it out til then? I’m very worried. It feels like what was happening before I was diagnosed…

Hello there my daughter was 13 diagnosed with cvst in 2018 was on lovenox injections for a year along with diamox and topamax all her clots cleared except one small area, she was doing very well and was able to come off all her meds, fast forward to a few weeks ago she was hospitalized with papela edema severe headaches worse than her chronic headaches she normally has and intracranial hypertension now she is back on topamax

Hi everyone. I’m wondering if anyone is struggling with their mental health. I was diagnosed on March 31st 2021. I actually was feeling ok for a bit. However, the heat and humidity of a Midwest summer has turned this into something I feel like I have to survive every day. My energy is depleted, my motivation is non-existent, and this is a really foreign feeling. I am naturally happy, optimistic, and energetic. Honestly, I feel lost. My scans haven’t changed since diagnosis. My anxiety is through the roof, and I’m feeling depression creeping in. Note: I see a wonderful therapist and am on medication. Has anyone gone through this? Did it get better? I’m a naturally clean person and love deep cleaning our house – it’s cathartic. But I barely have the energy to vacuum. I’m sad, frustrated, I have a constant headache and I feel like no one actually understands the stress this diagnosis comes with. I think I’m just looking for suggestions, support, anything… thank you.

I have CONSTANT head pressure intracranial pressure MEMORY deficit pain behind ear BLURRY vision every time while lying sitting or standing… I have done my brain mri brain mra that were normal but not mrv… I think mrv actually tells us about intracranial pressure… should I force doctor to prescribe MRV BRAIN.. PLEASE SUGGEST ME PLEASE?”

New to the group. I was diagnosed with CVST on 7/2/21. I went to the ER after experiencing a migraine complicated with a flashing pinwheel out of my right eye and loss of depth perception. I became confused and also suffered a seizure while on my way to the hospital. MRI/MRV revealed CVST. I immediately concluded it was from long term oral contraceptives – about 32 years. Ironically enough, for almost the last 20 years, I had been taking the 90 day pill to help control my migraines. In an effort to keep this post short, I’m going to sum things up – I have since had 3 subsequent hospital admissions – one related to CVST and two for diverticulitis. One case was left sided and the other was right sided. In addition, I have also been diagnosed with thoracic outlet syndrome. My symptoms for that are pain, numbness, tingling and weakness in the arms and hands. Pending the results of my next MRI on Oct 5, I am scheduled for a hemicolectomy on Nov 10. This means I need to come off warfarin for 5 days prior to the procedure. My doctors call me complicated. Before July 2, I was a healthy 47 year old woman. Never had covid to my knowledge and was vaccinated back in March. I’ve been feeling pretty good the last couple of weeks, though I’m still not myself. I’m currently on warfarin, topamax, serequel and trazadone. Prior to my blood clot, I slept terribly. On my current meds, I sleep great! I don’t feel too groggy in the morning and my migraines have been under control since about Aug 1. I’m going to PT for the weakness in my arms and trying to start working again (I’m self employed) and slowly starting to do housework again. Has anyone else had unrelated diagnoses come up while being treated for CVST? Has anyone had to discontinue their blood thinner so early during treatment for a surgery? Has anyone suffered a seizure with their clot? Can I hope that it’s one and done or will I need to be on seizure meds long term? So far they told me 6 months which also means I was told I couldn’t drive as well.COVID-19 vaccines go through many tests for safety and effectiveness and are then monitored closely.Source: World Health OrganizationGet Vaccine Info.

No worsening eye swelling clot bigger than when diagnosed 3 months ago pain is increasing and i’m having fewer good days dr won’t do anything to help as the paps haven’t changed enough, I know i’m not going to die but it feels like i’m being brushed off and sent home to suffer when i know i’m worse off than i initially was 3 months back advice? anything you’d advocate for?

And many many more cases at different levels of pain.

Here is the result of the unofficial poll on the Facebook Cerebral Venous Sinus Thrombosis Support page .

Wednesday October 13 is WorldThrombosisDay.

You can join Thrombosis UK on this global awareness and learning day for the the launch of the National Thrombosis Survey, 10:00-11:30 BST.
With presentations, discussion and opportunity to ask questions to the panel, register now to hear more on hospital associated thrombosis – What have we learned, what more can we do?

Register free of charge: https://lnkd.in/dR-P-vA4

Ethique Professionnelle et l’obligation de ne pas agir contre l’intérêt du client

Le compte du Loup et les vautours.

Catherine Bourgès, Avocate parisienne, publie un poste ‘A quel moment la prestation compensatoire devient-elle exigible ?’.

La prestation compensatoire n’est due qu’à compter de la date à laquelle la décision prononçant le divorce prend force de chose jugée, c’est-à-dire est insusceptible de recours suspensif.
Le pourvoi en cassation étant suspensif, un arrêt ne peut donc, en l’absence d’acquiescement antérieur des parties, décider que le règlement de la prestation compensatoire se fera à compter de sa signification, alors que la prestation compensatoire ne peut dans ce cas être exigible avant l’expiration du délai pour former un pourvoi.

Réf. : Cass. civ. 1, 23 juin 2021, n° 20-12.836, F-D (N° Lexbase : A40364XR)

Ca me rappelle un cas toujours non résolu.

Un dossier confié à un cabinet Caroline LOUP et Axel Moncelon qui se sont précipités à encaisser une Prestation Compensatoire alors que le débiteur devait non seulement des intérêts de retard – que ces avocats se sont amusés à eux-mêmes calculer – mais aussi des condamnations annexes, allant jusqu’à remettre en cause la prise en charge des frais de scolarités pourtant ordonnés dans l’ONC, l’assignation et l’arrêt de la Cour d’Appel, alors même que le débiteur avait, sur la base de mensonges grossiers, fait vendre un bien commun pour s’octroyer une avance pour régler ces fameux frais de scolarité et entretien des enfants. En consequence, les frais de scolarité des enfants n’ont pas été réglés. Un enfant a du interrompre ses études et la vie continue pour les Loup. Pourquoi? Pour pouvoir se précipiter sur leurs honoraires de résultat. Des avocats qui mettent en avant leur soif de revenus contre les intérêts du client.

Il y a des professions qui se distinguent des autres. Lorsque l’on s’investit dans la défense des droits et la représentation des intérêts de justiciables, cet intérêt doit prévaloir sur l’intérêt personnel du professionnel. Si la prestation compensatoire est acceptée sans attendre le versement total des condamnations et les intérêts de retards, il est évidemment que les chances de règlement sont amoindris.

Madame Christiane Feral-Shuhl, ancienne Présidente de la Commission Nationale des Barreaux, rappelait :

Médecins, magistrats et avocats prêtent serment solennellement. Par là, ils s’engagent à respecter une déontologie, une éthique professionnelle…. L’enjeu : permettre in fine une meilleure défense des droits humains et des libertés du justiciable.

“Je jure, comme Avocat, d’exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité”.

Doit-on conclure que seul le client peut représenter ses intérêts ? Aidez-vous, le ciel vous aidera. Ne pas attendre l’aide extérieur. Des resources mises à disposition de tous pour se défendre contre la défense, voila où nous en sommes.

Demeure la question : Comment un avocat qui accepte un versement partiel contre l’intérêt de son client peut justifier ce manque d’éthique ? Croyez-vous que l’Ordre des Avocats s’y intéresse ?

Photo : Les vautours sur la branche attribuée à un talentueux photographe Swisscore de Fribourg.

A lire également :

Le role du juge familial dans la sauvegarde des droits de l’enfant

Abusive Jurisdiction or Abuse of Jurisdiction ?

Violences Psychologiques, Viol, Pervers Narcissique – Divorce

DSK Carlton affair – the Many Ways of saying Women

I wanted to share

I wanted to share a tough experience to warn others on the possible nefarious consequences of this medication.

Above my personal story, it’s something that should be widely shared and known. This story is what can happen with unsafe contraceptive pills prescribed to young girls to cure acne or hirsutism. It’s absolutely not against contraceptive pills in general. It’s the case of oestrogen contraceptive declared unsafe in France since 2013 while prescribed in other parts of the world. It’s also to alert doctors and A&Es to avoid to mis-diagnose as the consequences can be fatal. I wish my daughter had never been prescribed these, for the three dots on her face. Even banned in France, they can still be ordered online without even a prescription.

It all started with an extreme sickness. My daughter had severe migraine, constant vomiting for few days, followed by pain in her neck I easily attributed to a wrong pillow position as she spent 5 days in bed, not eating anything, making sure she was kept hydrated. Of course the first alarm these days make you think of COVID19. We ordered a test online. As she is a young adult, she has her own mind. Although part of the mind reasoning had gone away. After long resistance to open the box, we did the test. I rushed to send it to the mail. Apparently we hadn’t scan it properly, so no news. Progressively she was able to come out of the bed. It happens that at that period I was terribly busy. Of course, I was reluctant to get too close to her. She showed few signs of incoherence. In our family if you have trouble to make your Apple devices work, these are really bad signs…. She couldn’t work out her laptop or iPhone.

Still she would refuse to go see the GP. She was tough at eating. We survived until her sister who is a brilliant third year student in food science came to visit. She noticed her eyes were not normal, they were not stable. From the neck stiffness, and other symptoms, she diagnosed a rupture of aneurysm. Checking on the NHS website it did look like it. Eventually, we convinced her to call again 111. Sadly they only want to talk to the patient, when they called back for the emergency appointment, she misunderstood, confusing 10 pm, the same night, with 10 am, the next morning. That took us to Saturday morning A&E. Due to COVID I was not allowed to enter the building. I had to let her go and wait in the cold in the car. It took her a whole day of waiting on an uncomfortable A&E chair with no meal. She was getting tired, they did several blood tests, COVID tests, and a scan to let her go at the end of the day with a diagnose of severe migraine and a promise to be contacted for an MRI.

Two more weeks passed, with a slight improvement. We tried everything to reduce the neck pain including a trip to her chiropractor in London, a COVID test was booked at the COVID centre in the car park on the way back. The results came negative for both of us. It was lucky as this long trip and a test in the confined car with no right to open the window was a ticket to COVID for me had she had it.

Back home, there was some improvement but still not sufficient.

Eventually I could convince her to contact the NHS to enquire about the MRI appointment and a visit to the optician to check the eye pressure was booked. An appointment for the MRI was booked for the following Monday.

I can’t thank enough the optician who was terribly alarmed after the scan of her optical nerve. She immediately contacted the A&E, did, further examination under their request, prepared a letter and sent us to the A&E.

To make it short, it’s only around midnight, while I was waiting in the car park in my car, that a CT scan with dye showed the blood clot in the her brain. That night they kept her at the hospital, starting blood thinning transfusions. Only on the following Monday was she seen by the neurologist. A Cerebral venous sinus thrombosis was officially diagnosed, after 3 scans and no MRI. Monday evening I picked her up up from the hospital. That allowed me to have a bit of rest. At least, they had admitted there was something. This is a second time, I have saved my daughter from doctors’ misdiagnosis.

She will probably have to have two injection of blood thinner per day for 6 months. The Doctor will only see her again in 3 months and we are still waiting for the ophthalmologist consultation.

The very possible cause of this, and that is why I am writing this story : a contraceptive pill given to reduce acne and Hirsutism [a condition where dark, thick hair grows in places where it doesn’t usually grow in women, such as on the face or chest]. These pills have been taken off the market in France since 2013 and still prescribed to young girls in the UK and some other countries. Endangering the life of a lovely young girl who hardly needed a pill as no way she has any exceptional acne or black hair.

The lack of knowledge of the doctors at the A&E is of a concern. They should have detected these ophtalmique signs on a girl that had rarely had headache. She needed a torough investigation.

Sadly, when we googled online, she is not an isolated case. They are stories of young girls lives put in danger, some with long term effects. My daughter’s condition could have been fatal had the clot not been spotted on time. We can only hope she has been prescribed the right medication. The long list of the side effects of the thinning injection is scary. wikipedia notes ‘The absolute risk of venous thromboembolism with EE/CPA-containing birth control pills is about 1.2 to 9.9 per 10,000 women-years.[16]

This is no way a criticism of contraceptive pills. They are many other safer pills. The issue is with this particular type of oestrogen pills and the lack of knowledge of the medical staff.

This is where you wonder why every A&E does not have a database of all possible disease for a pre-systematic diagnose.The pills are prescribed with a statistic awareness of possible blood clot. Knowing how life threatening these clots can be, there should be a serious blood test before and close monitoring during the treatment. Instead, nothing is done, waiting for the statistics to randomly take the life of healthy girls.

Another lesson from this story : get your child sign a power of attorney to allow you to act on their behalf. It’s a non sense that doctors and paramedics would not talk to parents of over sixteens.

Please let everyone around you know the risks related to these oestrogen contraceptive pills that don’t even have a high contraceptive protection. Does a bit of acne worth risking life ?

Here are few articles related to this subject :

About the Co-Cyprinodol

Cerebral venous sinus thrombosis in a young female misdiagnosed as migraine ending in a permanent vegetative state: a case report and review of the literature

STAYING POSITIVE THROUGH MY EXPERIENCE WITH CVST: MADDIE’S STORY “”I tell my story nearly two years and two brain surgeries later to remind patients to advocate for themselves when visiting the ER, especially one that is close to a university. I continue to deal with the effects and complications from delays in treatment, i…”

Going Off The Pill After 11 Years | My Birth Control Experience & Side Effects | Lucie Fink

23-year-old graduate dies from a blood clot after taking Dianette contraceptive pill

Birth Control, Blood Clots, and the Untimely Death of Alexandra Williams

The contraceptive pill is more likely to cause blood clots than the AstraZeneca Covid vaccine – what you need to know

Cerebral Venous Sinus Thrombosis: Successful Treatment of Two Patients Using the Penumbra System and Review of Endovascular Approaches

EU watchdog could force France into u-turn on co-cyprindiol

European Medicines Agency : Benefits of Diane 35 and its generics outweigh risks in certain patient groups [there is a low risk of blood clots with these medicines. The risk of blood clots in the veins with these medicines is 1.5 to 2 times higher than for combined oral contraceptives (COCs) containing levonorgestrel and may be similar to the risk with contraceptives containing gestodene, desogestrel or drospirenone.]

‘Hormonal Contraceptives and Cerebral Venous Thrombosis Risk: A Systematic Review and Meta-Analysis Dr Farnaz Amoozegar, Paul E Ronksley, Reg Sauve and Bijoy K Menon, women taking oral contraceptive pills were 7.59 times more at risk of developing cerebral venous sinus thrombosis’.

Cerebral vein &cerebral venous sinus thromboses are blood clots that form in the veins that drain the blood from the brain called the sinuses and cerebral veins. They can lead to severe headaches, confusion, and stroke-like symptoms.They may lead to bleeding into the surrounding The clots can be triggered by infections of the ear, face, or neck, by medications containing estrogen, pregnancy, or dehydration. They can also be caused by clotting disorders. Sometimes the cause is unknown.”

The most common causes for cerebral vein and cerebral venous sinus thrombosis in adults are:

 Medications that contain estrogen such as birth control pills, patch or ring and estrogen replacement therapy.

 Elevated levels of estrogen in pregnancy and post-pregnancy period.

 Certain medications, for example tamoxifen and chemotherapy drugs.

 Cancer.

 Inherited clotting disorders such as factor V Leiden, prothrombin 20210 mutation, and deficiency of protein C, S or antithrombin.

 Acquired clotting disorders such as antiphospholipid antibodies

A sudden agonising headache – it’s been described as a “thunderclap headache”, similar to a sudden hit on the head, resulting in a blinding pain unlike anything experienced before a stiff neck sickness and vomiting pain on looking at light

Violences Psychologiques, Viol, Pervers Narcissique – Divorce

Voici un message émouvant d’un jeune homme qui tente de sauver sa mère du carcan qui la tient prisonnière une vie durant. Comment l’entourage a laissé faire, regarder sans venir en aide, il ne s’agit pas d’un cas isolé. Le pervers narcissique est pernicieux et la victime se retrouve parfois meme complice de ce jeux malsain faute d’alternative.

Je reproduit ici le message en espérant pouvoir trouver une aide, un soutien, peut-être un avocat dans mon network pourra venir en aide. La personne se trouve dans la Region Alsace-Bas-Rhin.

Merci d’entendre ce cri et d’assister cette famille qui a vécu dans tant de douleurs.

Bonjour, je m’adresse à vous aujourd’hui pour obtenir des informations sur la situation de ma mère. Je vis seul avec mes parents. J’ai 20 ans et j’ai deux soeurs qui sont dans la vie active. Ma mère est mariée depuis 30 ans à mon père. Elle a vécu comme personne ne devrait avoir à vivre. Je m’explique, mon père est ce que l’on appelle un pervers narcissique. Il a fait passer à ma mère des années remplies de destruction de soi, de honte, de négligence, de non-respect, et j’en passe. Elle a vécu notamment sans sa carte bancaire, elle n’y avait pas droit et devait demander à mon père le moindre euro pour s’acheter ne serait-ce qu’un café à sa pause. (il refusait d’ailleurs). Elle ne sait pas ce que c’est de sortir se faire plaisir et ne s’achète jamais rien, elle a vécu 20 ans avec les mêmes vêtements. Le seul argent qu’elle avait c’était en vendant d’anciennes affaires sur Leboncoin dans le dos de mon père pour garder l’argent de ce qu’elle vendait. Elle utilisait cet argent pour nous acheter des vêtements à mes soeurs et à moi. Elle a vécu sans ami parce que mon père a tout fait pour l’éloigner de tout contact social. Elle n’a eu personne à qui parler. Elle a été violée plusieurs fois par lui, même si elle n’en a pas conscience. Mon père l’a toujours touché devant nous ce qui était énormément malsain, et qui m’a profondément marqué. Ca lui arrivait même de dire en plein repas, devant mes soeurs et moi que les femmes ça devait être “pris par tous les côtés, comme ça, comme ça et comme ça” (en posant sa main sur la table sur chaque face). Mon père a toujours dit à ma mère qu’il pouvait la toucher quand il veut car ils sont mariés et qu’elle est à lui, qu’elle lui appartient. Qu’une femme doit être soumise, dressée, il traitait même ma mère de “pute de luxe”. Ce sont ses mots.Mon père ne nous a jamais fait de câlin, il nous disait que les caresses étaient réservées à maman. J’ai donc toujours pris les contacts physiques avec mon père comme quelque chose de malsain. Il a déjà dit de ma soeur qu’elle a des gros seins en poursuivant en disant “mais c’est ma fille hein je regarde pas”. Je l’ai également vu plusieurs fois regardé ma petite amie et me dire en plein repas que c’était “la plus bonne” de mes copines. J’ai vécu en prenant les relations sexuelles comme une chose qu’on force à faire aux femmes, j’ai vécu dans mon enfance en croyant que les femmes étaient en dessous des hommes et soumises. Et à côté de ça j’ai également été tourmenté par de nombreux cauchemars, représentant mon père qui me viole, ou qui me poursuit avec un couteau pour me tuer. Tel est l’impact psychologique qu’il a eu sur moi.Mon père nous a éduqué à l’ancienne génération, à coup de cuillère en bois, de fessés, et j’en passe. Ma soeur avait porté plainte contre lui mais l’affaire n’a finalement rien donné. Ma mère a voulu le quitter de nombreuses fois, elle faisait son sac et était prête à quitter la maison mais mon père s’empressait de fermer la porte à clé pour l’empêcher de partir. Ma mère allait alors soit dans la salle de bain en fermant à clé pour vider la boite à pharmacie et se taper la tête, soit elle allait sur le balcon pour sauter. Pour vous dire, ma mère a déjà couru dans ma chambre pour ouvrir ma fenêtre et passée une jambe au-dessus du vide. Mes soeurs et moi tentant de la retenir.Mon père a travaillé de nombreuses années en intérim ce qui l’empêchait de souscrire des prêts. Il les faisait donc passer au nom de ma mère, en ne s’acquittant pas des mensualités. En conséquence de quoi, à l’heure actuelle ils ont toujours 20 000 euros de dettes de prêt bancaire au nom de ma mère et elle est interdit bancaire, fichée à la banque de France à cause de lui. Ma mère s’est vu diagnostiquée un second cancer il y a quelques mois et se bat avec la chimiothérapie et la radiothérapie. Mon père a même trouvé moyen de lui dire que c’était sa faute si elle en avait un deuxième car elle ne l’écoutait pas, qu’elle ne mangeait pas suffisamment. Il lui dit aussi qu’elle est maigre, plus aussi belle qu’avant, qu’elle a la peau qui tombe et qu’il y a plus belle qu’elle. Mon père à cause d’un accident de travail qu’il a subit par la faute de son entreprise (chute de toiture à travers un trou non balisé) va gagner des indemnités et gagner beaucoup d’argent. L’affaire arrivant bientôt à son terme, mon père veut divorcer pour “profiter de sa liberté, aller en discothèque, sortir avec ses amis, s’acheter une voiture de sport” et ainsi profiter tout seul de cet argent en laissant ma mère avec les dettes et la jetant égoïstement pour une somme d’argent qu’il veut garder pour lui. En apprenant cette nouvelle, ma soeur l’a appelé pour lui révéler un secret qu’elle et mon autre soeur garde depuis leur enfance. Elle a confié à ma mère que mon père l’avait trompé il y a plus d’une vingtaine d’année auparavant. Elle a expliqué que lorsque mon père les emmenait au parc, il parlait toujours avec la même dame et mes soeurs jouaient avec son fils. Ils allaient ensuite tous ensemble chez la dame et mon père leur disait de jouer tous les trois au salon pendant que mon père faisait son affaire dans la chambre. Mes soeurs ont été traumatisées par ça et s’en souviennent encore aujourd’hui, 20 ans après, moi je n’étais pas encore né. Actuellement cela fait plusieurs mois que mon père a décidé de changer ses mots de passe de boite mail, d’ordinateur, de téléphone etc. Nous supposons donc qu’il a une maitresse à nouveau. Et se vante en disant à ma mère que l’adultère n’est plus une faute recevable dans un divorce. Hier, 15 janvier, il est d’ailleurs parti à 12h et n’est toujours pas rentré, il n’a pas dormi à la maison. Ils n’ont pas encore entamé les démarches pour le divorce, mon père a dit à ma mère qu’il voulait une séparation d’un mois pour voir s’il voulait ou pas rester avec elle. J’ai enfin réussi à faire ouvrir les yeux à ma mère en plus de toutes les choses qu’elle a compris et appris ces derniers temps. Elle va donc divorcer, elle voudrait le faire à l’amiable pour ne pas qu’il lui rende la vie impossible et que tout soit régler rapidement. Ma principale question étant : Existe-t-il une loi ou un moyen qui dénonce ces comportements, ces violences psychologiques, morales, cette emprise malsaine et controlée, ces relations sexuelles non-consenties (malgré qu’il n’y ait que le témoignage de ma mère, mes soeurs et moi et de certains membres proches de la famille pour le prouver) Tout cela étant une infime partie de son histoire, Merci à ceux qui répondront à cet appel à l’aide, Prenez soin de vous.

On a jugé Jacqueline Sauvage coupable du meurtre du mari qui l’opprimé toute une vie.

Alors qu’elle autre choix pour cette épouse qui a subi son pervers narcissique pour survivre et pour le bien de ses enfants. Elle a travaillé pour un maigre salaire. Il l’a endetté. Il va toucher des indemnités suite à un accident de travail. Il veut abandonner la pauvre dame avec ses dettes ayant trouvé une nouvelle victime.

Comment peut-on aider cette famille et ce dire à ce jeune homme que la société ne laissera pas tomber sa mère.

Vous pouvez me contacter pour les aides et soutien, à commencer par un avocat qui accepte de prendre le dossier.