Posted by: Clarinette | January 19, 2010

Des yeux dans le bac a sable, paranoia ou realite. A la recherche d’un consentement avise

La lecture de l’article de Yann Leroux sur l’effet Bac a Sable de Facebook, m’inspire les commentaires suivants:

..Facebook est juste un bac à sable et les châteaux de sable que nous y construisons ne nous appartiennent pas”.
Internet une zone de non-droit?
Je rebondis. On aurait pu l’envisager mais nos dirigeants politiques ne l’entendent de cette oreille. Le droit transperce et tente d’organiser cette nouvelle frontiere.
L’humain a exploite la terre, la loi l’a organisee, L’humain a exploite la mer, la loi l’a organisee, puis le ciel puis l’espace puis l’irrel. Le monde digital n’a pas su d’avantage resister a la dicta­ture du droit.
Rien de nouveau sous le soleil, une nouvelle frontiere percee, de nouvelles regles a trouver, comme dans les autres spheres, la loi ne sera jamais par faite mais elle instituera un certain ordre dans la balance.
L’image que je propose est celle de nos routes avant la democratisation de l’automobile. Tant qu’il n’y a eu que des conducteurs privilegies, tout allait bien. C’est lorsqu’elle l’industrie a permis la democratisation de l’automobile que les routes ont connu le cahos jusqu’a ce qu’un code de la route soit etabli.

Cela dit, cette analogie du bac a sable me plait bien.
1– l’enfant y joue, apprend a manier les outils, y socialise,
2– il est sous la sur veillance des adultes, ses propres gardiens, mais aussi sous l’oeil d’autres adultes qui pouront le secourir en cas de besoin, jusqu’a ce que progressivement il puisse s’en affranchir.

Dans les reseaux sociaux, en revanche, on a encore besoin de trouver les regles qui s’adaptent. Quand je dis regles, je ne me refere pas necessairement a des lois etatiques car ca peut-etre aussi des accords concertes entre les parties avec plus de sou plesse, pouvant mieux s’adapter a l’evolution rapide des nouvelles technologies.
1– l’enfant ou le neo phite a acces a internet sans accompagnement ni preparation;
2– sur internet chacun peut pretendre etre qui il veut. Amis ou ennemis se confondent;
3– il n’y a pas que des chateaux de sable sur internet les aires de jeux sont confondus;
3– le bac a sable est un immense domaine qui rejoint les quatre coins du glob;
Le droit est immense, ses potentiels le sont aussi, tant en bien qu’en mal.
4– la portee de diffusion du message est incomparable a aucun autre media pre-existant,
5– la vitesse de propagation est quasi-instantanee;
6– le temps de reflexion n’est plus imposee;
7– le droit de l’oubli ou le droit de retractation est quasi-inexistant.
8 — le dommage cause peut-etre bien plus profond.

Je pense la au domage cause a la reputation, la pedophilie, le ‘cyber bullying’ qui a un effet devastateur et aggrave sur le net ou sur un plan plus materiel, le vol d’identite.

Pour revenir au point particulier du droit a l’intimite, je considere que le respect de l’individu et de la dignite humaine justifient que du moins, les plus vulnerables, les jeunes et les moins experimentes meme moins jeunes, beneficient d’une plus grande protection.
Je ne considere pas le ‘filtering’ ou la censure comme moyens efficaces de protection.
Le meilleur filtre est celui qui se trouve entre les deux oreilles, c’est le discernement et le jugement.
Pour cela, il faut pas ser par l’education.
Les internautes doivent savoir ce qui est fait de leurs informations collectees. Les directives europeennes sont tres claires sur ce point:(Eight Data Protection Principles). Selon qu’il sagit ou non d’une donnee privee sensible, il faut obtenir le consentement tacite ou expresse de l’usager pour collecter ses informations.
Le droit existe, nous ne perdons pas notre droit au respect de la vie privee simplement parce que nous sommes sur internet. Nous conservons notre droit de control sur la diffusion de notre infor­mation. Ce qui a evolue, c’est la dichotomie traditionnelle qui existait entre la sphere publique et la sphere privee. Il demeure le desir de maintenir privees des informations divulguees dans la sphere de l’internet.

Ce qui est poste sur internet y est pour la posterite, ce qui appartient a son auteur ce n’est pas simplement son copyright mais aussi son droit de controle sur sa diffusion.

Mieux que toute explication theorique, voici des cas concrets trouves parmis les tweets postes aujourdhui qui etablissent l’exploitation faite des informations revelees sur les SNSs -preuve que pendant qu’on joue dans le bac a sable les cameras surveillent :

1 – Privacy Violations by Facebook Employees http://www.schneier.com/blog/archives/2010/01/privacy_violati.html 2 – Mom Questioned for Posting Photo of Baby Smoking on Facebook – http://bit.ly/71pV6u 3- Do Facebook Application Settings Put Users At Risk? http://bit.ly/6lXO8u 4- Social Networking: Your Key to Easy Credit? http://www.cnbc.com/id/34843251/ 5- Man arrested under Terrorism Act for Doncaster airport Twitter joke http://tinyurl.com/y8t227t Des cas plus anciens et donc plus longuement debattus: 6 – Students’ trial by Facebook http://www.guardian.co.uk/media/2007/jul/17/digitalmedia.highereducation Des etudiants sanctionnes pour des faits postes sur des photos publies dans Facebook. 7- Facebook Pics May Not Go Down Well With Your Insurance Provider! “The woman’s insurance company cut her health benefits, claiming she was healthy after seeing pictures of her smiling in bikini at the beach. ” http://www.medindia.net/news/Facebook-Pics-May-Not-Go-Down-Well-With-Your-Insurance-Provider-61302-1.htm CNBC: some organizations analyse consumer chatter over Twitter, FB and LinkedIn as part of their credit evaluation process. 5PC Advisor: 3% of UK employers review the public profiles of job candidates before making a hire, 20% of UK employers say they have rejected candidates based on what they have found, Pour ajouter au debat:Do You Have Any Legal Right To Privacy For Information Stored Online? http://bit.ly/6VKN8g Social Networks Keep Privacy in the Closet http://www.technologyreview.com/web/22781/?a=f The FBI collected more than 2,000 phone records in violation of ECPA. http://tinyurl.com/yes37z7 An open letter to Mark Zuckerberg -http://bit.ly/4T8qoj- Alexander van Elsas FBI Violated Electronic Communications Privacy Act http://bit.ly/8s8YeI A Hacker’s Guide to Privacy on Social Networks http://bit.ly/7USdp9 Are we really a “nation of exhibitionists demanding privacy? ” WPost article also asks question: who owns the data? http://bit.ly/4PFbx1


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: