Posted by: Clarinette | December 12, 2013

Mes Hommages Monsieur Sur

blank

Discours de Pierre Olivier pour son investiture au Batonnat

Je me souviens que lorsqu’un jour on demanda a la plus vieille dame du monde comment elle se sentait du haut de son grand âge, elle répondit que tout allait a merveille pour elle mais qu’elle se souciait de sa fille qui elle, prenait de l’âge!

Aujourd’hui, en regardant le discours éloquent de Pierre Olivier Sur, je vois son crâne dégarnissant et ses poches sous les yeux qui me rappellent que de l’eau a coulé sous le pond depuis que je l’ai connu jeune étudiant. A peine plus jeune, je travaillais alors au cabinet de son père, Bernard Sur. Il n’avait que quelques pas d’avance sur moi dans ses études de droit. Il venait lui du sérail et moi d’un autre monde. C’est parachutée que je me retrouvais en fac de droit  alors que tout me prédestinait a la médecine.

C’est pourtant avec passion que j’ai poursuivi mes études tout en travaillant. J’étais pleine de ferveur et assoiffée de savoir.

Je me souviens encore très bien le traitement inégalitaire des collaboratrices femme a l’époque, surtout au cabinet Sur spécialisé dans le droit de la construction. Minoritaires étaient les femmes avocates; Majoritaires elles le sont devenues aujourd’hui au Barreau de Paris.

Olivier Sur succède a Christine Ferahl Schul. Avant elle, Dominique de la Garanderie au cabinet de qui j’ai également eu la chance de travailler alors étudiante. Elle a été la première femme Bâtonnier de l’Ordre. Une femme de grande culture et une personnalité pour qui j’ai gardé un respect tout particulier.

Malgré ce long chemin, les femmes sont encore bien loin dans la liste des ‘grands’ cabinets.

Pas facile d’être une femme et de poursuivre une carrière.

Pas facile d’être une femme encore aujourd’hui.

J’ai eu aussi la chance de travailler au Cabinet Salance, une autre dame de grande envergure. Elle a cree un des rares cabinets français présents a l’internationale.

Elles sont peu, trop peu des femmes de cette trampe.

Félicitations a Pierre Olivier Sur, tu es aujourd’hui le nouveau Bâtonnier. C’est un grand chemin que tu as parcouru.

Nous sommes beaucoup a avoir entrepris des études de droit poussés par l’amour et le respect pour la Justice.

Faites que le droit ne devienne pas un simple commerce. Chercher a tirer profit de l’état de faiblesse de son client, sans respect pour la personne, n’est pas exercer le métier d’avocat. Ce n’est rien de plus qu’un vautour ou un chacal qui se jette sur un cadavre mourant. On ne devient pas avocat comme on devient banquier. Le banquier, lui au moins ne prétend pas défendre des droits. Il s’occupe de fructifier l’argent qui n’a pas d’âme.

Ceci expliquant cela, on devinera peut-être pourquoi on aura moins de femme dans certains ‘grands’ cabinets moins humains.Discours d’investiture de Olivier Sur Batonnier de l’Ordres des Avocats de Paris


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: